Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com

Paraphysique des spin doctors

27 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

Rien
Ne vaut de se promener
Car il y souffle un vent de liberté
Dans une manifestation anarchiste
Malgré les provocations policières et fascistes
Là seulement est la fraternité
Par le capital et l'Etat, le monde est infecté
Il est donc bon de protester !
Cela est de tous lieux
Cela est de tous temps
Partout c'est le même feu
Tout est dément là où est l'argent
Cela n'est jamais d'hier
Ici ou là, quelques spasmes révolutionnaires
Un peu comme le jeu de tarot
Dès le quinzième siècle, il faut bien se distraire
Tarot princier ou tarot populaire
Il sait faire le faraud
Au dix-huitième siècle, tarot de Marseille
Son origine du tout pareil
Feu ( 1444 ou 1445- 1510 ) Botticelli, peintre italien
Feu ( 1433-1499 ) Marsile Ficin, philosophe italien
Furent du tarot parmi les principaux parrains
Les atouts sont leur domaine
C'est la course qu'ils mènent
Un air de renaissance
Pour de nouvelles stances
Mais tout a toujours été là
Tout s'affine davantage, voilà !
Comme le christianisme primitif
Qui fut adepte de végétarisme
Sans que cela fut comme un récif
Dès l'antiquité et avant, sans aucun sophisme
Mais toujours
Le flux et le reflux, éternel retour
Le présent au passé
Le passé au présent, tout est connecté
Comme la Rome de l'antiquité
Avec latrines et un million de gens
La densité y était infernale, c'était affolant
Des cadavres mangés par les chiens
60.000 décès par an, au moins
Mais cette cité ne fit pas le lien
De l' assainissement pour contrer la maladie
Des excréments, des virus, des bactéries
Comme dans certains pays
Encore même aujourd'hui
Et 50.000 kg de fèces par jour
Pas de papier toilette, de l'anus et de son pourtour
La fosse d'aisance c'était le démon
Mauvaises odeurs confondues avec la contagion
L'ignorance de l'artefact
L'artefact de l'ignorance
C'est ce qui fait toute intolérance
Un peu comme à Bletchley Park
Avec un personnel de marque
Milliers d' employés, il fallait décrypter
Les codes allemands, il fallait casser
Comme la machine Enigma des nazis
Au fonctionnement difficilement compris
Par feu ( 1912-1954 ) le marathonien mathématicien Alan Turing
Et feu ( 1905-1998 ) l'ingénieur Thomas Flowers, dring dring
Et tous deux tinrent meeting
Des tas de milliards de combinaisons possibles
Mais aux pères de l'informatique, rien d'impossible
Tous les deux furent oubliés
Tous les deux furent moqués
Et l'un d'eux, homosexuel, fut chimiquement castré
Une ingratitude parfaitement inadmissible
Ou sur le très tard, encore plus risible !
Mais déjà dans les années 1940
Propagande information
Propagande désinformation
Information de la désinformation
Désinformation de l'information
Où le faux est comme vrai
Où le vrai est comme faux
Et où tout est top secret
Et où personne ne sait
De nos jours
Le secret n'est plus un secret
C'est justement cela le secret
Chaque pays le sait
Chaque pays le fait
Le secret n'est plus vraiment secret
Mais seul le secret le sait
Ou alors des secrets de Polichinelle
Devinés par toi, moi, eux, ils, elles
Car tout s'explique
A tout, une marque de fabrique
D'accord, je comprends
Je n'avais pas songé à cela, simplement
Et pas de feu ( 1853-1890 ) Vincent van Gogh
Si le premier Vincent van Gogh
N'était pas mort-né
Dans la douleur, les parents voulurent le remplacer
Et tant d'histoires similaires qui nous sont cachées
Et qui beaucoup de choses permettraient d'élucider
Car pour les autres
Dont nous sommes les apôtres
Nous sommes les autres
Nous sommes les gens, cela abonde
Des autres, nous sommes les autres
Mais alors, qui sont les autres ?
Comme être l'autre en France
Ce pays du retard et de la carence
C'est en y marchant
C'est en le traversant
Que le constat se fait, un pays peu accueillant
Surtout en Haute-Savoie
Ou dans le Sud-Est, comme une loi
Le pays des droites
Le pays de la pensée étroite
Surtout pour les étrangers
Racistes, fascistes, veulent les chasser
Ou alors il faut bien penser
Pour le " Front National " il faut voter
Pourtant au pouvoir, déjà sont leurs idées
Comme tout grandit
Sur les débris et déchets des villes
Tout se transforme, rien n'est vil
Il en va ainsi, aussi, pour le bien, pour le mal
Pour l'Histoire politique et sociale
Les poubelles de l'Histoire
Celles qu'on veut ne pas croire
Poubelles où il y a peu de rebelles
Où c'est toujours le bas de l'échelle
A qui l'Histoire cherche la querelle
La marchandise cache l'acrophobie
Car la marchandise c'est un grand vide
Des suicides, accidents, misères, elle est avide
Et pourtant jamais ce n'est le bide
Il faudrait nettoyer nos têtes
De toutes les bêtises qui nous hébètent
Comme le nettoyage des rues
Sur des ordures, tout construit, fut
Nous marchons et nous vivons
Sur des déchets et ordures, inévitable continuation
Sans compter
Dans les mers et dans les océans, tout ce qui a été jeté !
Le capital
Est une stratégie de communication
Qui est aussi la communication de la stratégie
Le capital
Est un trafic d'influence
Qui est aussi l'influence du trafic
Spin doctors, mercenaires du capital
Vendre des guerres, des opinions, faire du fric
Ce sont finalement des publicitaires
Stipendiés à tous les groupes réactionnaires
Guerres des images, images des guerres
Agents d'influence
Influence des agents
Auprès des femmes et hommes politiques, des présidents
Où tout est interchangeable et polyvalent
Comme de la fausse spontanéité
Où de A à Z tout est contrôlé
Où de A à Z tout est manipulé
Pour les tyrans, l'esclave salarié doit voter
En France et dans tous les autres pays
Il en va plus que jamais ainsi
Pendez-les haut et court
Toute cette infamie, toute cette cour
A la conscience, cela vient à l'esprit
Bas cette vermine et vive l'anarchie !
Tout est devenu comme à New York, dans le passé
A une époque où le crime organisé
A la police était étroitement associé
Comme l'idiotie raciale alors que l'économie ne peut s'en passer
Des vrais bâtisseurs que sont les travailleurs étrangers
Si mal payés et rarement de vrais retraités
Ainsi en 1973, 1.800.000 travailleurs étrangers
A la construction de la France ont participé
Comme les chibanis, mais en géographie
Aucune nationalité, aucun pays
Et des étrangers par rapport à quoi et à qui
Être étranger ne veut rien dire en anarchie !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

La farce électorale

26 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

Moi que personne ne lit
Moi que personne ne dit
Et c'est bien normal
Et ce n'est pas mal
Car tout ce qui m'intéresse
Ne vous intéresse pas
Et tout ce qui vous intéresse
Ne m'intéresse pas
Vous aimez qu'on vous baratine
Vous aimez qu'on vous embobine
Tous ces bandits électoraux
Vous les aimez, ces gigolos
Et à propos des farces électorales
Savez-vous que la première femme
Ministre d'Espagne et d'Europe occidentale
Fut l 'anarchosyndicaliste Federica Montseny ?
Née en 1905, morte en 1994
Elle fut ministre de la santé
Entre 1936 et 1937, lors de la deuxième République espagnole
Et moi que personne ne lit
Je puis dire, justement, mon esprit
Car, tout ce qui m'intéresse, ne vous intéresse pas
Car, tout ce qui vous intéresse, ne m'intéresse pas
Vous voterez pour des gigolos
Vous voterez pour des rigolos
Que vous entretenez
Que vous admirez
Vous en êtes les souteneurs
Vous en êtes les menteurs
Ce sont vos gigolos
Ce sont vos rigolos
Ils vous montrent leurs biscotos
Ils font les beaux
Il y a des hommes, il y a des femmes
La recherche de dominance est leur âme
Vous aimez vos bourreaux
C'est certifié halal
C'est la farce électorale

Patrice Faubert ( 2012 ) pouète, peuète, puète, paraphysicien

Lire la suite

Homo sapiens suicidium

23 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

Où l ' on constate que l ' espèce humaine court très vite à sa propre disparition ...

" Nous naissons seuls / seules et nous mourons seuls / seules . Nous aurons passé nos vies à nous chercher nous-mêmes , chez les autres , et nous n ' aurons jamais trouvé que nous - mêmes .
L ' on ne peut jamais retrouver chez l ' autre , l ' équivalent de ce que l ' on est . C ' est Narcisse devant son miroir , qui ne voit jamais que son reflet , même avec les plus belles femmes du monde , à côté de lui , ou les plus beaux hommes du monde pour elle ... "

Henri Laborit ( biologiste des comportements , 1914 - 1995 , un passage à Radio Libertaire , en 1984 )

Ainsi , nous aurions en commun , 240 à 960 gènes , avec feu l ' homo sapiens neanderthalensis , lui qui jadis , fut si calomnié ...
Et au moins , homo sapiens neanderthalensis se sentait-il solidaire de sa tribu d ' une vingtaine de personnes . L ' entraide était le moteur de cet homme préhistorique .

Mais , attention , en préhistoire humaine , tout change très vite , en fonction des découvertes , et ce n ' est pas le préhistorien français Henry de Lumley - Woodyear né en 1934 à Marseille qui nous contredira sur ce point ...
Aujourd'hui nous ne sommes même plus capables de la moindre entraide et de la moindre solidarité , ou si peu , nous les homo sapiens sapiens .

Et de toutes façons , les gènes ne sont guère importants , en ce qui concerne l ' apprentissage des techniques et du savoir - faire ...Et quand l ' on regarde le documentaire d ' Erik Gandini " Vidéocratie " , sur la vie médiatique en Italie , et la berlusconisation de la vie politique dans le monde , l ' on se dit que " l ' humain " devient de plus en plus inhumain .
Et l ' on comprend d ' autant mieux que le spectaculaire intégré soit apparu d ' abord en Italie , dès le début des années 1980 , où tout semblait effectivement s ' y prêter .

Puis , ayant été un laboratoire même pas clandestin , ce spectaculaire intégré a pu par la suite , s ' expandre sur toute la surface du globe de la médiatisation .
Ce sont maintenant des techniques éprouvées dont ne pourrait plus se passer la société spectaculaire marchande techno-industrielle . Le média est devenu un proxénète et beaucoup de jeunes et jolies femmes , aspirent à en devenir les prostituées . Un mariage douteux qui est en fait une prostitution légalisée .

" Finalement , tout ce qui peut arriver sur la planète est " naturel " , toutes les formes de sexualité , par exemple , excepté le meurtre de l ' autre . "

Henri Laborit , ( biologiste des comportements , 1914 - 1995 , un passage à Radio Libertaire en 1984 )

Jamais cette bourgeoisie du divertissement , ou divertissement de la bourgeoisie , ( voir mon article " Précis des 64 bourgeoisies " ) , ne voudra abandonner ses mirages et ses paillettes dorées .
Elle préférera couler avec son navire illusionniste , plutôt que renoncer à ses privilèges . Les bourgeoisies ne sont pas partageuses .
Et cela n ' est pas avec des fleurs , qu ' on lui fera entendre raison .

Mais les bourgeoisies le savent , et c ' est pour cela , qu ' elles peuvent toujours se régénérer , en repartant sur des bases moins oligarchiques , pour mieux se reconstituer ploutocratiquement , une fois l ' agitation des masses laborieuse , calmée .
Les bourgeoisies sont maîtresses de la fausse contestation , qui ne sont que les contestations fausses des bourgeoisies . Et toutes les bourgeoisies sont partie intégrante de la société spectaculaire marchande techno-industrielle .

Ainsi , quand par exemple , le CCI ( courant communiste international , gauche communiste ) , affirme que la CNT / F rue des vignoles est réformiste et réactionnaire , beaucoup vont s ' indigner et trouver cela outrancier ...
Cependant , ce syndicat anarcho-syndicaliste ou prétendu tel , a effectivement une tendance réformiste en son sein , et il le sait .


Car , il s ' agit là de l ' écueil auquel se confronte toute organisation groupusculaire et de toute obédience politique ou autre , qui tend à vouloir devenir beaucoup plus importante . Et nous savons tous et toutes , ce qu ' il advint de la grenouille , qui voulut devenir boeuf ...
Ce qui explique aussi que la CNT / AIT beaucoup plus confidentielle , soit restée beaucoup plus proche des bases historiques de l ' anarchosyndicalisme . Et s ' il y a une gauche communiste , c ' est qu ' il existe aussi une droite communiste ...

" Un puète c ' est la poésie du pauvre , un peuète , tout le monde peut le faire , un pouète , c ' est la poésie qui agace , qui gratte , qui démange , un puète , un peuète , un pouète est un simplet . "

Patrice Faubert ( paraphysicien , pouète , peuète , puète , né le 5 - 1 - 1951 à La Courneuve , 93 )

Ce qui est absolument extraordinaire , c ' est que le capitalisme sait faire croire aux gens que ce système leur permet de se différencier . Alors qu ' ils / elles ne sont qu ' une collection de semblables . Les mêmes têtes haineuses ou indifférentes , les mêmes voitures , les mêmes habits , les mêmes " vies " ; les vieux et vieilles ( comme moi ) , étant quand à eux / elles devenus / devenues invisibles , trop vieux et vieilles pour être regardés / regardées ...

Et tout ce beau monde , se jalouse , alors que tout est absolument détestable et laid dans le capitalisme d ' Etat ou privé .
La mafia russe , est le visage réel du capitalisme , où les hommes sanguinaires deviennent des hommes d ' affaires . Et les hommes d ' affaires deviennent aussi , des hommes sanguinaires , en cas de besoin . Leurs amis sont dans le monde politique et les médias . Et la plupart des gens , ont pour principale source d ' information , la télévision ou la radio .

Et il est assez facile de mettre ce que l ' on veut dans la tête de la plupart des gens .
Berlusconi l ' a magistralement compris en Italie , le berceau du spectaculaire intégré .
C ' est en Italie où l ' on comprend le mieux , comment ont pu faire alliance , le spectaculaire concentré et le spectaculaire diffus .
Berlusconi et ses conseillers , mercenaires du capital , ont su faire cette osmose , et ce dans les faits .


Et où l ' on voit cette sainte famille , politiciens / politiciennes , mafieux / mafieuses , vedettes du cinéma et du sport , vedettes de la télévision , s ' embrasser à pleine bouche .
Aucune fausse pudeur n ' est plus de mise . Et ce sont ces gens-là , qui formatent les cerveaux .
Ils / elles ont tous les pouvoirs sur le vivant .

" Vous aussi , en tant que médecin , vous ressentez ce mépris général ... "

Albert Jacquard ( né en 1925 , généticien des populations , un passage à Radio Libertaire )

Mais ces gens-là sont la mort et la souffrance .Et l ' on se demande s ' il ne faudra pas les renverser avec grande violence , et ce sans aucun quartier , mais en évitant impérativement de refaire très vite les mêmes choses qu ' eux / elles .

L ' anti-autorité arrange bien les affaires des bourgeoisies , car elles pensent à tort ou à raison , que ce n ' est pas l ' anti-autorité , qu ' elles craignent ou redoutent , car ce n ' est pas l ' anti-autorité qui pourra les renverser et surtout les renverser sans prendre leurs places...

Pour renverser l ' autorité , faut-il être anti-autoritaire ?

Peut-on renverser l ' autorité par la non autorité?

La non autorité qui renverse l ' autorité devient - elle à son tour autoritaire ? ou alors les groupuscules anti-autoritaires ne sont - ils pas comme des sectes qui tentent de vivre l ' anti - autorité entre anti - autoritaires ?
Mais qui savent qu ' ils / elles ne pourront que se fracasser contre le mur de toute autorité politique ? l ' on en sort pas ... n ' est - ce - pas?

Et les diverses bourgeoisies ne croient avoir aucun intérêt immédiat ou même lointain , à concevoir un mode d ' enseignement qui ne repose plus sur une autorité formelle ou informelle .

Pourtant , l ' espèce humaine est condamnée à disparaître bientôt en tant qu ' espèce , si elle ne change pas radicalement de moteur , mais peut-être préférera t - elle disparaître , considérant comme certains crétins et certaines crétines que son genre de " vie" n ' est pas négociable . Que tout le monde crève , mais ce sans aucun partage des richesses , tel est la devise des bourgeoisies au service du capital .

Et nous sommes tous et toutes , puisque nous " vivons " dedans , des " capitalistes " . Moi , toi , lui , eux , elles ...

" Je n ' ai pas été scout , mais si Laborit dit que j ' ai un côté Boy Scout comme Jacquard , c ' est que cela doit être vrai .Encore que je préfère le terme défenseur de la vérité à Boy Scout , mais... "

Léon Schwartzenberg ( cancérologue , 1923 - 2003 , passage à Radio Libertaire )

Et oui , Radio Libertaire aime les notoriétés , même si ce sont des notoriétés contestataires , mais pourquoi pas des libertaires hommes ou femmes de la rue ? Donc , peut - on ralentir un bolide rempli d ' explosifs , et qui fonce à 200 à l ' heure dans un mur ? ce bolide , c ' est l ' économie devenue folle .

Sachant que le bolide en question à été programmé justement et inévitablement à entrer en collision tôt ou tard , avec ce mur ? Nous vivons l ' ère d ' homo sapiens suicidium , et nous arrivons peut - être à la fin de l ' aventure humaine qui aurait pu , malgré tout ; et sous d ' autres auspices , se poursuivre et être fort belle .

Nous n ' avions plus , de toutes façons , dans nos coeurs , que de l ' argent et de la jalousie mal placée , personne n ' étant jalousable , tout le monde étant dans la même non vie , une non vie pauvre ou une non vie riche , c ' est tout ; une mauvaise odeur enveloppée d ' or , ou une mauvaise odeur non enveloppée , c ' est la seule différence ... et c ' est pour ce rien , que nous nous faisions la guerre ... tout est dit !

Ne soyons jaloux / jalouses de rien , car rien n ' en vaut la peine , encore moins aujourd'hui qu ' hier ... et si nous devions renverser la tyrannie spectaculaire marchande techno-industrielle , il nous faudrait bien le faire , car aucune tyrannie ne se renverse à moitié . Une tyrannie renversée l ' est définitivement ou ne l ' a jamais été . La bourgeoisie française de droite est si apeurée qu ' elle est prête à tomber dans les bras de la bourgeoisie française d ' extrême droite , à bras ouverts .

La France est un pays où il y a toujours eu une forte tradition populaire de fascisme , de xénophobie , de racisme primaire , un peuple fort peu accueillant et hospitalier .

Tous les fascistes et droitistes du monde pourraient demander asile politique à la France .

Et même l ' un de leurs rares hommes politiques de gauche bourgeoise , qui réussit à se faire élire président de la " République " française , en divisant les droites bourgeoises , un certain François Mitterand ( 1916 - 1996 ) , fut en fait un maurrassien de la gauche bourgeoise , et donc , de ce fait , un véritable et très habile homme de la droite bourgeoise .

Et la police est en France et ailleurs dans le monde , comme dans l ' armée , un paradis pour tous les fascistes et droitistes , qui sont désormais assurés de l ' impunité de leurs actes , aussi inhumains soient - ils ... et l ' entrisme de ces messieurs est assez évident . Mais , l ' on ne peut heureusement pas généraliser totalement , et cela doit être difficile à vivre pour les policiers , policières et militaires qui ne sont pas fascistes ou droitistes .

La bourgeoisie de gauche et même d ' extrême gauche est aussi présente ( de manière fort discrète ) , dans les forces policières et militaires ... et les forces de la répression et de l ' oppression , sont le plus souvent issues des classes populaires ou moyennes , des pauvres surtout donc , que les bourgeoisies dominantes au pouvoir , savent utiliser pour défendre leurs nombreuses propriétés et aussi leurs nombreux privilèges .

Et la plupart de ceux et celles issus des classes sociales riches deviendront quand à eux et elles , avocats d ' affaires , procureurs , commissaires de police , juges , avocats généraux , ou autres , et ce au service des puissants . Les bourgeoisies savent défendre leurs intérêts . Et elles peuvent mordre jusqu ' au sang .Et décidément , il n ' y a aucune justice nulle part , et contrairement aux films dits populaires , à la fin , ce sont toujours les méchants qui gagnent .

Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Paraphysique anamnèse de la ZAD

20 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

Il n'y a pas
De lundi, de mardi
De mercredi, de jeudi
De vendredi, de samedi, de dimanche
De l'économie c'est la revanche
Ce sont des repères économiques
Au service des diverses politiques
Mais c'est tout à fait arbitraire
C'est encore et toujours de la guerre
Jours travaillés
Jours de congés payés
Tout cela a une histoire
Dont est perdu le savoir
Le temps écoulé
L'économie veut le mesurer
L'économie en fait un marché
Idéologies et religions en sont la complicité
Travail du lobby
Lobby du travail
Le divertissement des lobbys
Les lobbys du divertissement
Il n'y a pas de jours précis
Il y a simplement de l'économie
Par les classes dominantes, tout est régi
De tous temps, il en fut ainsi !
Les goûts, les modes, les envies
Cela est imposé par les classes dominantes
Pour imposer la domination, elles sont savantes
Et chaque goût qui se croit personnel
Est en vérité on ne peut plus impersonnel
Tout être humain
Est produit par son temps
Est le produit de son temps
Tout être humain
Est une création
Du temps de la domination
Du temps de sa domination
Tout être humain
A ce temps, est une soumission
Une vraie révolution
A ce temps, ne pourra faire aucune exemption
Car nous dénonçons la domination
Avec les mots de la domination
C'est ce qui impulse son éternelle perpétuation
Car c'est là le langage de la domination
En sublimation de toutes les frustrations
De ce fait, aucun mot n'est pleutre
De ce fait, aucun mot n'est neutre !
La domination des jeux
Les jeux de la domination
L'économie de la domination
La domination de l'économie
Pour tout il en va ainsi
Comme le pavage ( 1185 ) des rues de Paris
Par feu ( 1165-1223 ) Philippe Auguste, qui en eut l'envie
Et après, tout ce qui va avec, suit
Comme le sac plastique poubelle
C'est le même processus aussi
Cela puait
Le problème des déchets
Dès 1950, à New York, mais dès 1883, à Paris
Pour de grosses bennes à déchets du préfet Poubelle
Il avait même pensé au tri
Mais les gens de Paris en firent fi
Et rien qu'à Paris aujourd'hui
C'est 1,2 million de tonnes de déchets
Par an, de l'ordure, cela en fait
Car en 1656, la future ville de New York, premier décret
Pour un règlement sur les ordures
Pour ne plus tout jeter à la rivière, au fur et à mesure
Sans parler du problème des excréments, c'est un fait
Parfois, c'est la mafia qui gère les ordures des villes
Personne d'autre ne veut y toucher, c'est de la matière vile
Mais cependant, autrefois
A l'époque des rois
Très peu de gens se lavaient
Ou rarement comme les rois
C'est la médecine du moment qui fait loi !
Et tout le foin que l'on fait
Pour le coït chez l'être humain
3 à 7 minutes pour une si longue obsession
Pour s'englober à tout, la seule façon
A moins d'être un as de la méditation
Et puis la femme est clitoridienne
Le vagin n'est pas dans la moyenne
Peu importe au clitoris la longueur du pénis
Sauf pour les obsédés du cliché, ce vice
Car la verge c'est 14,5 cm environ
Et ce en pleine érection
Certes, avec parfois du plus ou du moins
Mais c'est la taille du pénis moyen
Et encore, pour certains sexologues
Comme pour certains urologues
C'est encore exagéré
Mais le mâle il faut le faire fantasmer
Et certes un peu plus petit chez le coréen
Et certes un peu plus long chez l'africain
Mais pour la jouissance féminine cela ne vaut rien
La femme s'en fiche pour son orgasme clitoridien !
Bref
Cela n'a aucune importance
En ce qui concerne la jouissance
Cela n'est pas comme les CDD
Les contrats de travail à durée déterminée
Pour mieux les gens, les exploiter
Et 83 pour cent des contrats de travail
Mais il faut bien se faire de la maille
Sont en France, présentement, à durée limitée
En 2013, cela a été vérifié !
Et de plus en plus il faut travailler
Pour de moins en moins, sa vie, la gagner
Et en fait, sous le règne du capital
Et même au moindre mal
Nous passons nos vies à les perdre
Avec du temps, mais sans argent, au chômage
Avec peu de temps, mais de l'argent, pour des mirages
Rien n'est à gagner, tout est à perdre
Il faut bien nous le faire oublier
Le capital, à cet effet, a bien tout organisé
Nous sommes en place sur son échiquier
Célibataires, séparés, divorcés ou mariés
Riches ou pauvres une même différente pauvreté
Tout est implacablement déterminé
Car l'organisation du capital est sans aucune liberté !
Tout participe à son maintien
A part quelques écologistes anarchistes qui sont son frein
Oui tout renforce le nationalisme
Et l'étatisme européiste
Comme la manifestation du 18 février 2014
A Kiev en Ukraine
Pour renverser le régime ne fut pas veine
Environ 100 morts et des milliers de blessés
Avec des affrontements frontaux avec les policiers
Qui furent souvent bastonnés et débordés
Et qui finirent par tirer avec des balles réelles
Sur eux et sur elles
Cela ne dura pas qu'un seul jour
Il fallait garder sa place, prendre son tour
Cela fit penser au Zengakuren au Japon
Un mouvement étudiant communiste révolutionnaire
Qui aux policiers, jadis, donnaient des gnons
Comme quoi, bien équipés et motivés, tout peut se faire
Les flics attaqués par des gens qui manifestent
La peur qui change de camp, c'est la vraie fête !
Mais hélas
C'est pour faire, le plus souvent, le jeu de la tyrannie
Mais hélas
Cela n'est pas pour proclamer l'anarchie
Et il en va ainsi
Dans tous les pays
Mais cela signifie aussi
Qu'une foule de gens, bien décidés et armés ou pas armés
Les policiers, l'armée, rien ne pourrait les arrêter
Il suffirait d'une vraie conviction
Pour faire enfin une vraie révolution
Mais la sempiternelle nouvelle jeunesse du vieux monde
Toujours bernée par le fascisme, par l'immonde
Et c'est la fausse conscience qui gronde !
Et la révolte de la fragmentation
N'est que la fragmentation de la révolte
La résistance de ce temps, c'est la ZAD, zone à défendre
Lorsque à la nature, la vie artificielle veut tout prendre
Chaque temps à sa lutte symbolique et spécifique
La ZAD contre le tout technologique
Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, et les autres
Toute cette résistance est nôtre
Mais c'est aussi l'histoire de l'anamnèse
Qui est l'anamnèse de l'Histoire !
Mais il y a de plus en plus de conspirateurs
Mais nervis pour que le capital demeure
Le capital cette acédie comme seul bonheur
En dehors de lui, tout serait malheur
Et nos têtes pleines de cette nosophobie, de cette férocité
Et nos têtes pleines d'agressivité
Le capital sait bien nous conditionner pour nous séparer
Le capital est sans aucune vie
Tout y est le vêtement du nazi
Chacun et chacune à l'autre est le pire ennemi !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Bureaucrates, célébrités, milliardaires

17 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

Révolution révolutionnaire et révolution non révolutionnaire …


” En 1944 , après la libération , Mitterand est embauché comme rédacteur en chef de ” Votre beauté ” ( salaire confortable et voiture avec chauffeur ) sur intervention d ‘ A . Bettencourt . Le journal appartient à Eugène Schueller ( père de Liliane ) qui était le financier du groupe fasciste ” La cagoule “avant guerre . “


Anarchosyndicalisme ( CNT /AIT ) décembre 2010


Pour tout le monde , c ‘ est une évidence . Il y a une programmation de l ‘ obsolescence . Et peu importe que feu ( 1902-1992 ) Günther Anders ait influencé ou pas , feu ( 1931-1994 ) Guy Debord , car la pensée n ' appartient à personne .
Tous les appareils de la société spectaculaire marchande techno – industrielle sont prévus pour durer le moins longtemps possible . C ‘ est presque du jetable . En 2010 , l ‘ on achète des produits jetables , pour pouvoir ainsi , en racheter d ‘ autres le plus rapidement possible . Et il en va et ira toujours ainsi , tant que l'anarchie ne verra pas le jour .


Il en est de même avec l ‘ amitié . Il en est de même avec l ‘ amour . Il en est de même avec le travail . Ce que le fascisme libéral a bien compris . Un fascisme nouveau , qui a bien su s ‘ adapter aux exigences récentes du libéralisme .
Et cela représente donc des marchés . Le marché de l ‘ amitié . Le marché de l ‘ amour . Le marché du travail . Il y a un pôle emploi officiel . Il y a des pôles amitié et amour officieux .
La France qui est un paradis pour le fascisme libéral en sa version du spectaculaire intégré , est le pays idéal , pour la mise en place prototypique du spectaculaire variationnel .
Il s ‘ agit d ‘ un mariage entre Hitler et Staline .

La folie est dans la tête des hommes , des femmes , des enfants . La résistance à cette folie respire mal , étouffée d ‘ être trop peu nombreuse . Il faudrait une réaction en chaîne de la résilience pour que cette résistance disséminée et incertaine , disposant de peu de moyens , puisse s ‘ étoffer et faire le poids face au monstre fasciste libéral . Car le local qui ne devient pas global , est voué à être infiltré , dévoyé , absorbé . La résilience de l ‘ obsolescence de l ‘ humanité sera globale ou ne sera pas .


Tout étant étroitement cimenté , le rien est dans le tout , le tout est dans le rien , je suis en vous , vous êtes en moi . Lui est dans le tout , tout est dans le lui .
L ‘ individu peut – être contraint de se suicider , ( la liberté n ‘ existe pas ) , les sociétés aussi peuvent être contraintes au suicide .
Suicide individuel ou suicide collectif .
Nonobstant , il s ‘ agit toujours du même mouvement de refus de l ‘ aliénation .


” 47 substances classées cancérigènes et 37 perturbateurs endocriniens . C ‘ est le cocktail chimique avalé en une journée par un enfant de 10 ans . “


Le canard enchaîné ( 1 . 10 . 2010 )


Mais le refus de l ‘ aliénation ne doit pas être l ‘ aliénation du refus .
Le refus aliéné ne peut conduire qu ‘ à l ‘ aliénation du refus .
Le fascisme libéral entretient les faux refus . Le fascisme libéral fait la guerre aux vrais refus .
Ainsi , le pétrole n ‘ est pas autre chose que du carbone fossile . Et dans ce carbone fossile , il y a donc du vivant accumulé devenu fossile . Les biologistes de l ‘ évolution savent que là où les humains se sont répandus , les espèces qui les accompagnaient ont disparu …
L ‘ homo sapiens sapiens ( voir mon article ” Homo sapiens suicidium ” ) , en ayant fait disparaître pas mal par extermination , et pas seulement par la seule cause alimentaire …
Cela n ‘ est pas en vidant les banques que l ‘ on changera un système marchand inintelligent , voir mon article ( ” L ‘ espèce humaine n ‘ est pas intelligente “ ) , comme les vedettes politiques et sportives de la société spectaculaire marchande voudraient nous le faire croire .
Ce sont les têtes remplies d ‘ inepties qu ‘ il faut vider .

Et une fois les têtes vidées des bêtises lues dans la presse des 64 bourgeoisies , ( voir mon article ” Précis des 64 bourgeoisies ” ) , ou entendues à la télévision , et à la radio des 64 bourgeoisies , tout le reste se fera tout seul . Et pour obtenir ce résultat , l ‘ on ne pourra faire l ‘ économie d ‘ une guerre sociale . L ‘ extrême gauche du capital , une extrême gauche parlementariste , a pour fonction d ‘ empêcher toute véritable guerre sociale .
L ‘ on voit donc maintenant , les vedettes spectaculaires de la politique ou du sport , jouer aux ” révolutionnaires ” . Ce sont des ” révolutionnaires ” d ‘ Etat . L ‘ Etat a besoin de ses loyaux serviteurs qui se déguisent en ” révolutionnaires ” .Ils surgissent dans le spectaculaire variationnel , car les fausses révolutions ont besoin de chefs improvisés .
C ‘ est l ‘ exemple même de la fausse contestation et de la fausse conspiration qui conspirent de fait , véritablement , non pour ” l ‘ effondrement ” du système marchand , mais au contraire , pour son maintien . Peu importe leurs noms , ils sont nombreux et interchangeables .

” Dans la nuit du 27 au 28 février 1933 , le reichstag brûle . Il sert de prétexte à Hitler . En Mars 1933 , le siège de la FAUD ( Union libre des travailleurs allemands , anarchosyndicaliste , union fondée en 1919 à Berlin ) , est perquisitionné : les anarchosyndicalistes présents sont arrêtés et tout le matériel est saisi , y compris les archives de l ‘ AIT ( Association internationale des travailleurs ) . “


Anarchosyndicalisme ( mensuel CNT / AIT ) décembre 2010


Nous ne croyons pas qu ‘ un milliardaire , puisse parler au nom des pauvres , et puisse se permettre de leur dire ce qu ‘ ils / elles ont à faire . Qu ‘ a t -il fait de bien pour devenir milliardaire du sport ? l ‘ on ne fait jamais le bien , quand on devient milliardaire . Ce sont encore des dominants qui veulent amuser la galerie . Toute personne qui accepte de paraître dans le spectaculaire variationnel est l ‘ ennemi / ennemie de la révolution globale . Toute personne connue des milieux politiques est forcément l ‘ ennemi / ennemie de la révolution holiste . Nous ne voulons aucunement que des bureaucrates ou des milliardaires parlent au nom des petites gens . Moi , qui ne suis rien , pas vraiment même un prolétaire , je vous maudis jusqu ‘ à la fin des temps , et je ne vous reconnais aucun droit de parler en mon nom .
L ‘ on ne fera pas une révolution véritable avec des célébrités , ces nouveaux nobles . A une époque les nobles avaient la tête sur un pic . Les célébrités sont toujours du côté des 64 bourgeoisies .

Elles ont pour fonction d ‘ empêcher toute révolution authentique . Ce sont les anonymes ( comme toujours ) qui feront une révolution révolutionnaire . Et les anonymes devront faire en sorte qu ‘ aucun faux révolutionnaire du spectacle des arts , du sport , de la science , ou de la politique , ne prenne la tête d ‘ un début de révolution . Sinon ce début de révolution leur sera totalement confisqué .
La tyrannie sait que pour éviter une véritable révolution , le mieux est de mettre à sa tête , quelques hommes à elle . Des hommes de son extrême gauche de la tyrannie , ou de son extrême gauche du spectacle sportif ou autre .
Oui , une véritable révolution révolutionnaire serait sanglante car il y aurait beaucoup de comptes à régler .


Et la terreur de la révolution bourgeoise française , serait une douce caresse , en comparaison de ce qu ‘ il adviendrait avec une véritable révolution révolutionnaire prolétarienne .

Et l ‘ on comprend pourquoi , un million de nobles quittèrent la France en catastrophe , le 14 juillet 1789 …
Les 64 bourgeoisies parlent beaucoup de tolérance . Quelle tolérance ? la leur ! pas celle des autres . La tolérance pour exploiter , la tolérance pour affamer , la tolérance pour licencier , la tolérance pour empêcher toute vie sur la planète Terre .
Et bien dans ce cas , nous , nous prônons l ‘ intolérance . Cela n ‘ est pas avec des fleurs que l ‘ on fait une révolution , mais avec des fusils .
Mais la révolution révolutionnaire qui n ‘ a jamais été faite , est la révolution révolutionnaire dans les cerveaux .


Si la révolution révolutionnaire se faisait dans les encéphales , il n ‘ y aurait plus besoin de fusils , il n ‘ y aurait plus besoin de rien du tout , d ‘ ailleurs .
Car il est impossible de VRAIMENT s ‘ entendre politiquement avec des gens qui n ‘ ont pas les mêmes idées que soi .


” Une des 300 bombes françaises de 130 000 tonnes d ‘ équivalent de TNT , dix fois plus puissante que celle d ‘ Hiroshima , pourrait ” vaporiser ” tout Paris . Actuellement 20 000 bombes nucléaires aussi puissantes , sinon plus , que les françaises , équipent les arsenaux . Elles sont russes ou américaines à 95 pour cent . Si les 2000 bombes en état d ‘ alerte étaient utilisées , les fumées dégagées par les incendies rendraient l ‘ atmosphère opaque pendant plusieurs années , ce serait l ‘ hiver nucléaire . Dans l ‘ hémisphère Nord , il gélerait tous les jours pendant 3 ans . “


S!lence ( mensuel écologique ) décembre2010


Tout irait bien si tout le monde pensait la même chose . Mais comme tout le monde ne pense pas la même chose , ce sont des guerres permanentes . C ‘ est la fragmentation qui fait que nous ne pensons pas les mêmes choses . Nous sommes fragmentés / fragmentées par la fausse conscience , l ‘ Etat , l ‘ argent , la prison , la rivalité , la jalousie , les syndicats , la police , les partis , le sport , les organisations , les frontières , les nationalités , la famille , le couple , la propriété , les religions et idéologies , les théories , etc …
Car la conscience vraiment consciente n ‘ aurait plus la béquille des classifications et des définitions , qui ne sont que des séparations arbitraires . Femme , homme , enfant , ouvrier , cadre , maçon , physicien , boucher , professeur , étudiant , etc … etc …


Rien ne serait plus défini ni classifié , car rien ne serait plus séparé . C ‘ est dans le séparé que naît la guerre . C ‘ est dans le séparé que naît la haine . C ‘ est dans le séparé que naît l ‘ amour .L ‘ amour et la haine sont une seule et même chose . C ‘ est le même mouvement .

L ‘ autre n ‘ est pas d ‘ accord avec vous , il faut donc le tuer . Ceci aussi n ‘ est possible que dans la séparation . Toutes les maladies , tous les maux , toutes les guerres , toutes les dominations naissent de la séparation .
Voilà pourquoi le suicide de l ‘ humanité est un suicide collectif . Une détestation généralisée , qui explose comme une bombe thermonucléaire psychique . Cela irradie de l ‘ antipathie partout.


” Eisenstein , 11/34 , 12/105 , ” formalisme , soumission politique , soupçonné d ‘ infidélité au texte de Marx , pour le cas où il aurait pu tourner ” Le Capital ” .


Eisenstein ( 1898 – 1948 ) , ” Insulté par l ‘ IS ( Internationale Situationniste , 1957 - 1972 ) , d ' après " Internationale Situationniste , Jean – Pierre Voyer , Jean – Jacques Raspaud . Ed : Champ Libre , 1972 “


Moi , je suis contre toute censure , mais par contre je suis contre les commentaires après les
articles . Mais la censure c ‘ est la guerre . Et à la guerre , quand l ‘ ennemi / ennemie est en face de nous , nous lui tirons une balle en plein coeur . Une censure définitive celle – là !
Et toute guerre ne fait que renforcer la brutalité du monde qui n ‘ est que le monde de la brutalité .
Et nous nous fascisons les uns et les unes les autres depuis des décennies . Si nous étions armés et armées , cela serait le premier ou la première qui sort son pistolet . Et sans la pommade des religions ou des idéologies , les prisons seraient encore plus pleines .
Car dans le contexte actuel , beaucoup de gens voleraient des plus pauvres qu ‘ eux ou plus pauvres qu'elles. Et les pauvres ne se font pas de cadeaux !


C ‘ est toujours plus facile que de voler les riches , qui sont aussi mieux protégés , avec même des milices privées maintenant !
Et d ‘ autres personnes tueraient ceux et celles qui ne leur plaisent pas .

Faut pas singer , non plus , la démagogie fasciste libérale par la démagogie libertaire .
Car la société spectaculaire marchande techno – industrielle engendre des tueurs en série , des maladies mentales , des maladies physiques , et des gens qui n ‘ ont plus aucune humanité . Et nous sommes tous et toutes parfaitement dans l ‘ absence totale d ‘ humanité .
Toi , moi , lui , eux , elles , nous , vous , ils .


Si vous ne comprenez pas cela , si nous ne comprenons pas cela , nous ne ferons jamais une révolution révolutionnaire mais une révolution non révolutionnaire .
Jusqu ‘ à présent , la seule révolution qui ait finalement aboutie , est la révolution fasciste libérale . Je dis bien , révolution , car le fascisme a bien su se mimétiser aux principaux concepts du libéralisme . C ‘ est la suite logique de la révolution nationale maurrassienne , dont feu François Mitterand ( 1916 – 1996 ) fut un grand nom .
La révolution non révolutionnaire est donc le contraire de la révolution révolutionnaire .


” Je soussigné , Guy Louis Debord , né le 28 Décembre 1931 à Paris 20 , lègue par le présent testament à Alice Becker , mon épouse , tous mes biens , droits littéraires , cinématographiques , etc . , qui m ‘ appartiennent ou viendront à m ‘ appartenir , ainsi que tous mes manuscrits – à charge pour elle de détruire ceux que je lui ai désignés – , et l ‘ institue pour ma légataire universelle . Fait en entier de ma main , à Paris , le 31 janvier 1973 . “


Guy Debord ( 1931 – 1994 ) ” Correspondance , volume 0 , Septembre 1951 – Juillet 1957 , correspondance complétée des ” lettres retrouvées ” et de l ‘ index général des noms cités . ” Ed : Librairie Arthème Fayard


Pourquoi ne fréquentons – nous que des gens qui nous ressemblent ? pourquoi ne fréquentons – nous que des gens qui pensent comme nous ? parce que en cas contraire , cela en viendrait très vite aux poings , aux coups , aux insultes . C ‘ est pas vrai , peut – être ?
Allons , soyons un peu honnêtes avec nous – mêmes !
Mettez un stalinien , un anarchiste , un gaulliste , un fasciste un libéraliste , un gauchiste , un droitiste , etc … dans une pièce confinée , et femme ou homme , la cohabitation se passera très mal …il faudrait très vite appeler police - secours !


Pour mes rares lecteurs et lectrices , qui ont le courage de me lire , qu ‘ ils / elles sachent que je n ‘ ai jamais trouvé le moindre éditeur sérieux dans ma jeunesse , car mon écriture était trop subversive , trop cochonnerie , trop dynamite . Pourtant , depuis feu Antonin Artaud ( 1896 – 1948 ) , nous le savons , toute écriture est de la cochonnerie .
Celui et celle qui dit la vérité , alors il faut les exécuter .Tout le monde .

Vu que la vérité de l ‘ autre , est jamais ou rarement , sa propre vérité .
Ma vérité est pour toi mensonge , ta vérité est pour moi un mensonge .
L ‘ on en sort pas , n ‘ est – ce pas ? vous me détestez , je vous déteste .
Les autres vous détestent , vous détestez les autres .
Belle humanité , en vérité … et la politique est là justement . Toutes les politiques sont là , pas ailleurs . Et oui , je suis votre emmerdeur de penser en rond . Ah , il nous fait chier celui – là ! et puis sa ponctuation dadaïste...
C est pas des articles conformes , comme les autres . Il nous fait peur … il n ' est pas ” normal " .
Les bureaucrates et les milliardaires savent recycler de vieilles idées en se les réappropriant , et en les faisant passer pour ” neuves ” . Le milliardaire ne peut voir que par la banque , le bureaucrate ne peut voir que par la bureaucratie .
Le milliardaire a besoin du bureaucrate , le bureaucrate a besoin du milliardaire .

” La dernière partie de ces études en sera aussi , on le comprend , la plus importante ; en effet , ce dont il s ‘ agira maintenant , c ‘ est la pratique de la vie ; question qui concerne directement chacun de nous , devant laquelle nul ne demeure étranger ni indifférent , bien au contraire . “


Arthur Schopenhauer ( 1788 – 1860 ) ” Le monde comme volonté et comme représentation ” Ed : Puf


Bientôt , plutôt que les hommes et les femmes du tyran , c ‘ est le tyran lui – même qui proposera sa solution pour faire ” exploser ” le système . Rassurez – vous , tous ce que les fascistes libéraux vous proposeront ne pourra que renforcer le spectaculaire variationnel .
Et c ‘ est d ‘ ailleurs pour cela , qu ‘ on les encourage à parler dans les médias qui appartiennent justement au fascisme libéral . Le spectaculaire variationnel à ses VRP , ses représentants / représentantes de l ‘ extrême gauche du capital à l ‘ extrême droite du capital . Il y a des représentants / représentantes en gadgets divers , mais aussi en capital .


Il s ‘ agit toujours de vendre les produits du capital . Des objets pour les uns / unes , de la politique pour d ‘ autres . VRP , voyageur , représentant , placier . Le VRP du capital est un technico – commercial , et la politique est entre les mains du technico – commercial , technique du commerce politique . Commerce technique du politique . L ‘ on nous vend de la politique d ‘ extrême gauche , de gauche , de droite , d ‘ extrême droite .

Comme on le fait avec les techniques du marketing qui sont très utilisées par toutes les sectes . La compétition est comme une parade amoureuse . La compétition en poésie . La compétition militante . La compétition littéraire . La compétition scientifique . .La compétition en peinture . La compétition cinématographique . La compétition militaire . Dans militant il y a militaire . Dans militaire il y a militant .


La compétition en gastronomie . Etc … Nous transformons tout en compétition . Tout , absolument tout , est compétition . Tout cela , pour plaire à des femelles ou à des mâles . Mais il s ‘ agit là encore d ‘ un apprentissage ( voir mon article ” L ‘ on ne naît pas Fourniret ” ) . Donc , ne l ‘ ignorons plus , la compétition n ‘ est pas seulement dans le milieu sportif , elle est partout chez elle , dans la société spectaculaire marchande techno – industrielle . La compétition en milieu anarchiste avec la hiérarchie anti – hiérarchie , de fait , nous sommes des rivaux entre hommes , et des rivales entre femmes . Mais les compétitions sont soient manifestes ou soient subtiles . Et la compétition subtile est plus sournoise que la compétition manifeste . Il nous faudra fauberter dans nos caboches . Le faubert étant un balai de lavage .


” Pues el delito mayor
Del hombre es haber nacido
( Car le plus grand crime de l ‘ homme , c ‘ est d ‘ être né . )


Pedro Calderon de la Barca ( 1600 – 1681 )


Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Doxa du lobby

15 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

" Nous contrôlerons tout ce que vous allez voir et entendre ou nous pourrons vous fournir tout ce que votre imagination peut concevoir. "


( Au-delà du réel ou la tyrannie et son divertissement )


Les décideurs politiques
Ne décident jamais rien
Ils sont décidés par l'empire du fric
Ils en sont les pantins hypocrites
Comme banques et grandes sociétés
40 à 60 milliards, qui chaque année
A l'impôt, en France, sont volés
Ce qui forcément favorise ou va favoriser
Les plus grandes inégalités
Pour le chômage, les retraites, etc... que va t-il rester ?
Et il en va ainsi
Inévitablement, plus ou moins, dans chaque pays
Comme certaines sociétés
Pour peu ou prou, les animaux, soigner
Et qui se font des fortunes
L'escroquerie caritative, c'est de la thune
Ces gens n'aiment pas les animaux
Ils aiment l'argent, cela rapporte, les animaux
Leurs dirigeantes et leurs dirigeants
Ont plusieurs maisons et plusieurs biens
C'est à vomir tellement c'est indécent
Avec le capital, il ne peut en être autrement
Le capital est un excrément permanent !
Et est aussi au service du capital
Par exemple formel, la psychologie sociale
Au service du fascisme subtil, donc social
Où l'on finit par avouer
Comme dans un commissariat
A force d'être maltraité et harcelé
Par la police et ses gros bras
Où de faux souvenirs
Par la persuasion sont mémorisés
Et deviennent ainsi de vrais souvenirs
Et parfois, ce qui a été seulement entendu ou vu
Devient comme une action vécue
L'activité électrique cérébrale est là pour le prouver
Un peu comme le zen enveloppé sous vide
De la fausse méditation rigide
Où c'est la marchandise qui médite
La mode sait récupérer tout rite
En réalité
La méditation est de l'autosuggestion
L'autosuggestion de la méditation
C'est du système nerveux autonome
Qui met nos taux physiologiques aux normes
Certes, grâce à la neuroplasticité cérébrale
Tout serait possible, tout serait banal
Et donc aussi, une révolution libertaire et sociale !
Donc
N'importe qui, dans certaines conditions
Peut avouer absolument n'importe quoi
Donc
N'importe qui, dans certaines conditions
Peut voter absolument n'importe quoi
Et c'est toujours n'importe quoi, ma foi !
Il suffit d'être déstabilisé
Ou par une propagande être conditionné
Pour croire ce que l'on n'a pas fait
A la politique de croire à son bienfait
Manipulation de la psychologie
Psychologie de la manipulation
Des tas d'expériences sur la mémoire
Dans des tas de laboratoires
Pour au capital nous faire croire
Des expérimentations sur la soumission !
260 pour cent
C'est l'augmentation de l'espèce humaine
Un jour, elle ne sera plus là, l'espèce humaine
A la place, d'autres espèces, voilà
Et tout repartira, tout refoisonnera
Cela est, le processus est toujours là
Et pour la biodiversité
Donc, ce processus est de toute éternité
En géologie, nous y sommes déjà
C'est le début de la grande crise
Et trop tard pour y avoir prise
De toutes façons, pas le seul cas
TOUT sans cesse apparaît
TOUT sans cesse disparaît
Forces multivectorielles et multifactorielles, c'est bien cela
Avec l'harmonie universelle, l'anarchie
La vie humaine, cela aurait été plus longtemps
Mais avec les diverses inhumaines oligarchies
A la vie humaine, il reste déjà peu de temps !
Mais la taille standard
Pour l'évolution, d'un animal sur la planète Terre
C'est la fourmi, le reste est vantard
Tout le reste est hors-norme, l'évolution se marre
Sauf que pour la fourmi, pas de strip-tease
Se mettre en tenue, pour de fausses bises
Comme à Marseille, pour des jeunes filles
A 50 euros la soirée, l'exploiteur étrille
Et oui, c'est mal rémunéré
Mais il faut manger
Mais il faut payer son loyer
Et dans un milieu malsain et frustré
La jeune femme se retrouve coincée !
Tout est ainsi, dans la vie marchande
D'une méthode l'autre, vendre sa viande
D'une méthode l'autre, se louer
D'une méthode l'autre, se prostituer
C'est l'esclavage salarié
Des pieds, des mains, des seins
Rien n'est plus, rien n'est moins
Des bras ou des culs, des cerveaux, en plus ou moins malin
Rien n'est plus, rien n'est moins
C'est de la consommation
C'est de la marchandisation
Le capital n'y fait aucune exception!
Et dans le même temps
C'est assez étonnant
Dans une sorte de Kurdistan
Pas reconnu vraiment
Des millions de kurdes sont ballotés
Et un peu partout malmenés
Véritablement les seuls, qui pourtant
Avec ( 1978 ) le PKK, luttent farouchement
Contre le Daesh, l'Etat islamique
Repère de tous les religieux fanatiques
En Europe ce fut et c'est l'intégrisme catholique
Et personne de les aider
Ne semble très empressé
Il faut dire que la Turquie
Des kurdes a toujours fait fi
Les éliminer toutes et tous, étant son défi !
Partout la même encoprésie
Tous domaines, toutes choses, le capital chie
Tout ce qu'est la vie
Plus rien n'est à l'abri !
Comme la neige des mers
Polypes coralliens, une véritable serre
Montagnes marines que l'industrie déprime
Et qui sont des animaux fixés, une vraie mine
Ce sont les squelettes de la mer
Ce sont des squelettes de calcaire
Comme une maman poumon de la mer
Mer de toutes les mères
De toute vie, c'est le ventre
Tout en est sorti, c'est notre antre
Ventre de la mère
Ventre de la mer
Et nos larmes salées comme preuve repère
Au regard de la nature, de l'évolution
TOUT est ce qui vit
TOUT est ce qui meurt
Ainsi, rien ne naît, rien ne meurt
L'espace-temps ne connaît pas les heures !
Pas comme les laboratoires pharmaceutiques
Le lobby du profit frénétique
Ainsi le laboratoire américain Merck
Et des scandales sanitaires, berk
Il faut occuper le marché
Les médicaments il faut écouler
Même si c'est mauvais pour la santé
Sans aucune déontologie
C'est la doxa du lobby
Vioxx, Gardasil, et c'est pas fini
Et tant d'autres, véritable gabegie
Des scandales sanitaires
Du pognon roi, toujours réactionnaire
Et des milliers et milliers de gens
Meurent chaque année de prendre des médicaments
En France, dans le reste du monde, c'est aussi dément
Des effets secondaires
De notre société spectaculaire
Information, désinformation, surinformation
Catastrophisme, gestion du désastre, soumission durable, fusion
Tout est toujours en juxtaposition
Tout se complète en irradiation
Comme entre 1930 et 1950, un russe sur six
Avait été ou était dans un camp de concentration
Bien avant le feuilleton anglais du numéro six
C'est la société spectaculaire marchande techno-industrielle
C'est ainsi que, c'est moi, c'est toi, ce sont eux, ce sont ils, ce sont elles


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Xyloglossie attitudinale

10 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

" Les vices des hommes
Sont mon domaine
Leurs plaies mes doux gâteaux
J'aime mâcher leurs viles pensées
Car leur laideur fait ma beauté "

Joyce Mansour ( 1928-1986 ) Cris

Les langues, 7000 langues parlées
Dont certaines ont seulement mille locuteurs
Petit à petit, d'exister vont cesser
Comme pour les espèces, le même malheur
Pour les concepts, les langues sont des musées
Comme la langue des gitans
Mémoire de tous les continents traversés
Comme Nicolas Tournadre nous l'apprend
Un linguiste fort sympathique, ferré
Qui sait ne jamais hiérarchiser
Car il n'y a pas de langue pure
Même pas le chinois écrit, difficile écriture
Dont même les plus lettrés
Plus de 8000 caractères, ont peine à maîtriser
Même pas l'araméen impérial
Ou la langue basque, la moins banale
La langue basque la plus ancienne
Ou les si belles langues africaines
Ou encore l'inuit si polysynthétique
Bref, chaque langue a sa rythmique !
Moins facile à classer
Que les rituels thanatologiques identifiés
Inhumation
Crémation
Immersion
Exposition
C'est la mort qui nous fiche des baffes
C'est de tout le monde le cénotaphe !
Anthropologie du commerce
Commerce de l'anthropologie
Cette xyloglossie ou langue de bois
Seul langage qui hélas fait loi
Car plus que de l'information
C'est surtout de l'affect que nous communiquons
Les mots s'échangent comme des objets
Personne ne peut se les approprier, c'est un fait
Mais aussi tout est controversé
Tout est déformé par les idées
Comme l'anthropologie
Pour le peuple des indiens Yanomami
Qui eurent d'étranges visiteurs
Des anthropologues racistes et pédophiles
Des Napoléon Chagnon, le lévi-straussien protégé, Jacques Lizot
Tous deux nés en 1938, et aussi idiots
Sociobiologistes et donc des fachos
Bataille de l'inné et de l'acquis
Dont firent les frais les indiens Yanomami
Qui furent des cobayes pour des vaccins
Rendus malades par des anthropologues crétins
Pollués par nos maladies et nos coutumes occidentales
Pour le peuple Yanomami, le seul véritable mal !
Et pour tous ces gens
Les savants furent des tyrans
Et aussi, dans la jungle des villes
Pas de quartier, pour les garçons et les filles
Aucune convivialité
Aucune solidarité
Ou c'est contraint et forcé
Par l'égoïsme de la nécessité
IMSI-catcher pour nous écouter
SMS, et toute la totalité
Dans son rayon d'action
Et tout devient sa conversation !
Notre univers
Un parmi d'autres, peut-être, dans le multivers
Tout peut se faire dans la physique de l'imaginaire
13,77 milliards d'années
Sans cesse, la date ne peut que s'affiner
380.000 premières années
Dans une certaine opacité
Puis après des dizaines de millions d'années
Vinrent les premières étoiles
De l'univers qui tisse sa toile
Finalement tout nous échappe
Plus l'on en sait, plus c'est la trappe
De l'ignorance, force de frappe
Et tout nous renvoie impitoyablement
A tout ce que l'on ignore, enthousiasmant ou déprimant
En notre temps où tout est si affligeant
A lire, il n'y a plus ( 1969 ) " Rahan "
C'était ( 1969 ) " Pif Gadget", c'était marrant
Depuis 1969 après le journal (1945 ) " Vaillant "
Par le PCF c'était édité
Mais au moins c'était de la qualité
De la bonne bande dessinée
Et c'était moins réactionnaire
Que ( 1927 ) Mickey toujours à faire le fier
Cela s'appelait de la culture populaire !
Maintenant où à peu près tout est réactionnaire
Comme à Guantanamo ce centre de la torture
Où l'on expérimente sous des prétextes divers
Car certains militaires américains sont des ordures
Ou comme en France
La raison est pleine de démence
Qui encore récemment, interdisait, le cannabis si bénéfique
Pour certaines indications thérapeutiques
Car c'est le meilleur des antalgiques
Comme le Sativex
Je le dis, même si cela vexe
Dix-sept pays d'Europe l'autorisaient
Sauf la France, un pays de niaises et de niais
Mais mieux vaut tard que jamais
En France
Les médecins, pour la plupart, sont des faquins
Conservateurs, fascistes, pour le moins
Même pour du cannabis médical
Sativex enfin autorisé, le moindre mal
Mais c'est si restrictif, si contrôlé
Que peu de personnes peuvent en bénéficier
Quand à légaliser la cannabis ou autre, pas la peine d'y penser
La France a des mentalités arriérées
Il faut souffrir, il faut en baver !
Le cannabis est pourtant moins dangereux
Que la cabine de bronzage, pour la peau, du feu
40.000 cabines en France, pourtant
Pour du soleil artificiel, c'est édifiant
Et toujours en France, 8 millions de clientes et de clients
Packaging, cocooning, marketing
En tous domaines, c'est de la même vigne
Du capital, sa pêche en gros ou à la ligne !
Rien ne vaut le soleil naturel
En nudité ou même en textile, sa jouissance est belle
Mais le suicide, l'autolyse de notre monde
S'affiche dans sa politique, si immonde
Et sa nature partout outragée, gronde
Car seule la nature est naturelle
Tous les comportements étant artificiels
Moi, toi, ils, eux, elles
Être femme est un apprentissage
Être homme est un apprentissage
Comme son enfance est son message
Moi, toi, ils, eux, elles, dans des cages
Et c'est ainsi
D'ailleurs, déjà, dans certains pays
Cela commence à être admis
L'on peut-être femme ou homme ou indéterminé
Et de genre l'on peut changer
Assez facilement sur sa carte d'identité !
XX ou XY, X ceci ou X cela
Si nous savions vivre, aucun holà
Ni bien, ni mal, ni haut, ni bas
Tout serait pluralité attitudinale
Tout le monde vivrait ou pas son économie libidinale
Plus aucune étiquette
Sur l'autre, sans aucun à priori, c'est si bête
Cela serait l'anarchie
Tout le monde serait épanoui !
Mais présentement
Où tout est guerre, où tout est dément
La relation humaine est guerrière
La relation humaine est bras de fer
Car gagner c'est toujours perdre le gagnant
Tant que l'autre est le perdant
Il faut imaginer autre chose
Aux inepties, faire une pause
Il faut l'être humain imaginant
Sexuellement, psychologiquement
Socialement, politiquement
Enseignement, économiquement
Ce TOUT a été séparé
Alors que ce TOUT est lié
Car de toutes choses nous faisons des problèmes
Au lieu de nos vies, faire de beaux poèmes !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien


Lire la suite

Biodiversité ou la nature privatisée

7 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

" La vitesse d'extinction des espèces, c'est cent à mille fois plus rapide que
la moyenne géologique des cinq cent mille dernières années. "

Christophe Bonneuil ( né en 1968, historien des sciences )

1865
L'abattage industriel
La souffrance animale, pas belle
Il faudrait pratiquer le végétarisme
Le végétalisme et le véganisme
Ou c'est mieux que rien
Et à tout le moins
L'accommodement raisonnable, du flexitarien
Et il y a au moins
Quatre fois plus de végétariennes et de végétariens
En Angleterre et en Allemagne, c'est certain
Qu'en France, du carnivore communiel
C'est la catholicité si formelle
Avec son commensalisme contractuel
Même si cela est un peu partout pareil
Et si la majorité de gens en France
Sont carnivores, la plupart, pour les animaux
Sont contre la souffrance
A ce point de contradiction, cela est sot
Pas tant que cela
Car les êtres humains se tuent entre eux, voilà !
Tout est comme un alphabet
Qui n'a finalement rien de secret
Comme le mal que tu me fais
C'est à toi aussi que tu le fais
Comme le mal que je te fais
C'est aussi à moi que je le fais
C'est l'histoire de l'humanité
C'est l'histoire de la conscience aliénée
Ainsi
Si passer du coq à l'âne
Fait passer pour insane
Mais il ne peut en être ainsi
Dans notre monde où tout est si
Le monde du complexe militaro-industriel
Où tout travail salarié est son miel
Cela produit du géopolitique
Cela produit du géoéconomique
Où la paix n'intéresse personne
Car c'est la guerre, qui tout, conditionne !
Comme en 1885
La conférence de Berlin, l'Afrique
Pour l'Europe une pompe à fric
Colonialisme, impérialisme
Le discours logique du fascisme
Chine, France, Amérique
C'est maintenant, ô lutte homérique
Il faut aller à la source
Pour prendre possession des ressources
L'Amérique qui a des bases partout
Aussi, il fallut éliminer feu ( 1942-2011 ) Kadhafi, ce tyran fou
Car ancien dirigeant de l'unité africaine
Qui dérangeait les visées américaines
Africom
Qui se conjugue à tous les tomes
A quand US GO HOME
Qui eut pourtant son Danone
A 21 millions d'euros d'amende à se faire rembourser
Pour de Danone, de la mensongère publicité
A des Etats américains, l'escroqueur escroqué
C'est un peu
Donc, le tyran tyrannisé
C'est un peu
L'inhumanité à laquelle personne ne peut échapper !
Il est pourtant vrai
Cependant c'est un fait
Du moins pour l'Europe
Sans que nullement je me moque
Que les crimes et délits
N'ont fait que diminuer, c'est ainsi
En 1626 à Stockholm
C'était tout à fait la norme
Un peu partout à cette époque
A cela pas la moindre équivoque
80 meurtres par an
Tous les soirs des vols
Le travail dur des enfants
La nourriture et le coucher comme obole
Cela n'était jamais vraiment, ni pire, ni mieux, avant
La souffrance est de tous les temps
Diverses formes, diverses variétés
Dans la fragmentation, rien n'est si différent !

" L'art de vivre... Le plus grand de tous les arts au monde, est
l'art de vivre "

Jiddu Krishnamurti, philosophe holiste ( 1895-1986 )

Et comment vivre
Dans un monde
Où à l'argent tout se livre
Cet argent qui rend tout immonde !
Capital naturel
Capital artificiel
Capital de la culture
Capital de la nature
Marché de l'environnement
L'environnement du marché
Et des services écosystémiques
Sous l'emprise des lois économiques
Quand déjà onze pour cent de l'écosystème
Est seulement en bon état, le marché se démène
Quand la crise écologique
Devient une opportunité économique
Et pour le secteur privé
Encore plus de marché
La nature devenue une valeur monétaire
Nature privatisée par la banque réactionnaire
C'est la biobanque
Qui vend des actions nature, son tank
Le capital sait s'adapter
Et des actions nature pour compenser
Du capital la fausse bonne volonté
Des actions pour les espèces menacées
Marché du carbone crédit
Spéculation du carbone crédit
Bayer, Vale, Nestlé, des multinationales
Et autres bourses vertes du capital
Comme pour la mouche des sables, c'est banal
Première mouche américaine
En voie d'extinction, la vilaine
Et des actions de banque pour la protéger
Le règne de la nature privatisée
La révolution industrielle
N'est pas belle
Population mondiale multipliée par six
Consommation de l'eau multipliée par trois
Taux de carbone dans l'atmosphère multiplié par deux
La moitié des forêts tropicales
N'existe plus, c'est infernal !
Les abeilles qui pollinisent se meurent
200 milliards de dollars de labeur
Le beurre et l'argent du beurre
C'est ou c'était gratuit, l'être humain est son tueur
Il faut maintenant les louer
Pour les récoltes, pouvoir polliniser
La finance privatise la nature
C'est son vol, sa fermeture
Mais nous sommes ce que nous pensons
Et c'est donc ainsi que nous nous organisons
Pas étonnant tous les stress
Du stress aigu au stress chronique
La rançon de la vie économique
De la biopsychosociologie des cancers, c'est la messe
De la biogenèse du cancer, sa stase
De l'inhibition de l'action, qui nous gaze
Le capital de nos mentalités
Les mentalités du capital
Cancer du capital
Capital du cancer
Et revoilà Henri Laborit et Hans Selye
Avec le cortisol comme seule paye
Certes au dix-huitième siècle
Les rues de Paris puaient les déchets
Excréments, viscères, autres méfaits
Sur les beaux vêtements s'affichaient
Malgré les décrotteurs
L'ordure éclaboussait à toute heure
Eaux usées dans la Seine
Foetus jetés par des femmes en peine
Chaque époque a ses problèmes
Mais c'était comme un poème
Mais aujourd'hui, la pollution comme principal thème !
Et c'est deux à cinq fois plus pollué chez soi
Qu'à l'extérieur et donc hors de chez soi
Comme les 500 milliards en publicité
Qui chaque année sont dépensés
Alors que dix pour cent de cette somme
Résoudrait le problème de la faim, c'est scandaleusement énorme !
Il ne faut pas applaudir
Il ne faut plus applaudir
Qui que ce soit
Quoi que ce soit
Car c'est toujours soi-même
Que l'on applaudit
Et à tort ou à raison, c'est une supercherie
Il ne faut pas applaudir
Il faut simplement réfléchir
Sur soi-même
De soi-même
Il ne faut avoir aucune image
Toute image est un mirage
Comme dans le ciel les nuages
Ne rien enregistrer
Pour ne pas être flatté ou blessé
Tout être humain doit intégralement changer
De A à Z, sinon, terminus pour l'humanité
En finir avec l'opinion perroquet
L'opinion idiosyncrasique, c'est moins niais !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Paraphysique de la dictature étatique

1 Février 2015 , Rédigé par Patrice Faubert

" Mais alors, à la naissance, j'avais la même paye que mon patron ! "


( Une réflexion d'un élève, après un cours dans un lycée professionnel, de feu ( 1925-2013 )
le généticien des populations, Albert Jacquard )


Les mutuelles de la santé
Par les bureaucrates capitalistes, sont confisquées
Ce qui fait qu'en vérité
Pour pouvoir être soigné
Comme toujours, il faut payer
Sinon plus de dents
Les mutuelles sont gérées par le tyran
Sinon toutes les maladies
Leurs patrons sont de l'oligarchie
Tout ce qui touche à la santé
Devrait être de toute gratuité
Sans avoir besoin du moindre papier
Tout ce qui touche à la mobilité
Devrait être de toute gratuité
Transports, médecine, loisirs, l'alimentation
La gratuité est la seule révolution
Mais pour cela, dans chaque tête, une révolution
Une autre organisation que le capital
Avec son extrême gauche, roue de secours du mal
Comme en Grèce
De réserve, le capital, a toujours une graisse
L'extrême gauche du capital
La gauche du capital
La droite du capital
L'extrême droite du capital
Sont l'expression totalitaire du capital
Ses religions, ses idéologies, tout y est sale
Tout ce qui passe à la radio
Tout ce qui passe à la télévision
Même le moins sot
Même ce qui dénonce faussement l'aliénation
Du capital est aussi l'expression !
Et c'est encore la classe moyenne
A la petite bourgeoisie, doyenne
Du capital, la meilleure alliée
Experte pour tout immobiliser
Et tout est de pire en pire
Avec le catastrophisme en point de mire
Mais pour se déplacer
Mais pour manger
Mais pour toute activité
Assigné à résidence par pauvreté
C'est là le problème
Il faut participer au système
Qu'on le déteste ou qu'on l'aime
Car chaque être humain, du système
En est la circulation, les veines !
Comme dès 1859, le pétrole
Et les grandes compagnies qui rigolent
L'excrément du diable
Pour l'appât du gain toujours minable
Puis l'OPEP dès 1960, une mainmise
Pour au profit pétrolier faire la bise
Et des automobiles
Sur les routes, même sans file
Comme en France pour les chouettes
10.000 tuées chaque année, au moins, c'est trop bête
Du pétrole, des voitures, mort de la chouette
Tout ce qui relie le capital ne fait pas fête
Mais son biotope disparaissant
Ne va qu'en s'ajoutant
Et puis jadis avec la superstition
Le genre chouette a été en décimation
Pourtant si utile à l'agriculture
Un produit sain et nature
En Grèce antique
L'oiseau fut respecté, c'est chic
C'est à se demander
Si l'espèce humaine n'est pas une monstruosité
Et pourtant
Du moins dans notre temps
L'on dort, l'on mange, l'on lit
Le plus souvent dans son lit
Sans se déplacer forcément, l'on nuit
Et pour le conjoint ou la conjointe
Un peu d'ironie en pointe
C'est parfois des ronflements
Du couple fixe, un autre désagrément
60 pour cent
Des hommes ronflent
40 pour cent
Des femmes ronflent
Avec mon pessimisme, je gonfle
Le capital a tant de facettes
Il nous conditionne, il nous embête
Comme ce constat
Qui est divulgué partout, voilà
Et qui ne choque personne
Quand une société déraisonne
L'entretien, en France, des anciens présidents
Mais ailleurs, est-ce si différent ?
Giscard, médaille d'or
Sarkozy, médaille d'argent
Chirac, médaille de bronze
A 6, 2 millions d'euros, par an
Cela devient indécent et dément !
Cela n'est pas leurs affidés qui payent
Mais surtout les pauvres, le disque se raye
Une sorte d'hypnose et de suggestion
Faire passer la pilule en résignation
Et pour la facture, l'autoguérison
Mécanismes psychiques de la domination
Coupeur de feu, coupeur de scandale
Pour faire oublier les vrais vandales !
Maîtrise de l'effet placebo
Effet contexte, effet relation, pour les ballots
La domination et tous ses valets
Tout ce qui dedans s'y plaît
Tout y est un étau
Où seul le laid peut s'y trouver beau
Mais c'est déjà, c'est bientôt
L'être humain comme poisson hors de l'eau !
Et même dans le livre de Nestor Romero
( 1936/1937 ) sur la guerre civile espagnole
La colonne de fer, aucune volition molle
Certes, de l'antimilitarisme
Mais cependant du puritanisme
Sur la sexualité du conformisme
Le début est dans la fin avec le réductionnisme
Puis des dirigeants militaires et bureaucrates, ô syndicalisme
Qui de l'anarchie seront le cataclysme !
Et pourtant
La géochimie c'est du temps
Stromatolithes, encroûtements calcaires
3, 8 milliards d'années, sic
Et roches plus anciennes sur Terre
Après l'Australie, le Canada, roches métamorphiques
4 milliards d'années, sic
Et le zircon, 4, 400 milliards d'années
Et rien qu'en Bretagne
Sans régionalisme et sans pagne
2 milliards d'années, la roche comme manne !
Mais tout peut vite s'oublier
Car les caractères acquis sont dans l'intransmissibilité
Et peuvent se retrouver
Surtout des caractéristiques psychologiques
Certaines caractéristiques physiques sont génétiques
Tout le reste, c'est de la culture, de l'apprentissage, de l'imité
Et sans cesse, tout bébé
Doit tout réapprendre, rien n'est donné
Apprendre à marcher comme à mal ou bien se comporter
Il ou elle ne dispose d'aucune liberté
Son environnement va le dresser
Il ou elle en deviendra le produit
Bon, méchant, vilain, gentil, cela ou ceci
Selon les besoins de la société
Il ou elle exercera telle ou telle activité, tel ou tel métier
De tout le monde, la vérité est détestée
Il ou elle ne disposera d'aucune liberté
Ou la liberté d'être sans aucune liberté
Mais la domination lui fera croire à son libre arbitre
La tyrannie aime faire le pitre !
La domination avec son enseignement
Professeurs, instituteurs, mandarins et autres tuteurs
La tyrannie avec son divertissement
Peintres, poètes, écrivains, cinéastes, animateurs, amuseurs
D'une façon l'autre, ses complices présentateurs
Femmes et hommes, tous ses cadres supérieurs !
Et si on clonait, ce faux piédestal
Une femme de Néandertal
A la science, aucun mais, c'est carnaval
Trouver une mère porteuse
Pour une expérience absurde et odieuse
A part un peu, son physique, tout serait normal
Elle serait comme tout être humain
Qui comme son environnement, devient
Jugements de valeur, préjugés, lieux communs
Elle pourrait être très cultivée ou plus banale
Tout s'apprend
C'est si simple, si évident
Mais il faut bien justifier l'idéologie du dominant !
C'est la même bêtise
Que les 200 milliards de bouteilles d'eau en plastique
Consommées par an et que l'industrie attise
Dont la plupart, sinon toutes, sont polluées, c'est tragique
Alors que l'eau du robinet
J'en bois tous les jours, je le sais
N'est pas plus mauvaise pour la santé
Et tout va ainsi dans notre société
Et puis surpopulation
Ne rime pas avec révolution
Il faut arrêter de faire des gosses
Ce qui au capital fait les noces
Et c'est des guerres, de la rivalité, de l'agressivité
Plus la peine de procréer, il vaut mieux adopter
Pendant longtemps l'enfant fut d'une communauté
Avant l'apparition de la famille et de la propriété
Il faut une révolution intégrale des mentalités
Sinon toujours des coups d'Etat
Et autres changements de régime, taratata
L'inamovible sur place, l'inoxydable blabla !


" L' auto-organisation devient une nécessité vitale au moment où la guerre
contre " l'ennemi intérieur ", déjà vieille d'un bon demi-siècle, est solennellement
déclarée. La vie des hommes et des femmes qui n'ont pas le bon profil, n'habitent pas
au bon endroit, ne pratiquent pas la bonne religion, risque bien de valoir de moins
en moins chère aux yeux des flics, des médias, de tous les Charlie va-t-en-guerre de ce pays.
La police produit la violence dont le système a besoin, elle est raciste, patriarcale, et
au service de la bourgeoisie, car elle est la police d'un système capitaliste impérialiste " .


L'envolée ( Pour en finir avec toutes les prisons, janvier 2015 )

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite