Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com

La misarchie ou l'harmonie holiste

15 Septembre 2017 , Rédigé par Patrice Faubert

Tout
Se tient main par la main
Comme dans le monde microbien
Qui a fait
Qui a défait
Nombre de peuples ou de cités
Bien plus que par les armes, décimés
Les colons le transporte avec eux
Sans le savoir, leur butin leur plus précieux
Les microbes sont comme d'invisibles dieux
Avec comme seule crainte, le feu
Sur la main, dix millions de microbes par centimètre carré de peau
Bénéfiques ou maléfiques, hors le vrai, hors le faux
Un niveau d'organisation important
Car tout est relié, on l'oublie facilement
Une interdépendance généralisée
Comme avec nos milliards de bactéries, et sur un corps bien lavé
L'indépendance n'existe pas, cela fait rigoler
L'arbre aussi est une structure bactérienne
Tout se copule quoi qu'il advienne
Ainsi le microbe n'est pour rien
Dans le fait de prendre les gens pour moins que rien
16 juillet 1942, trois heures du matin
13 mille juives et juifs furent arrêtés
La police française fit bien son métier
Puis, au Vélodrome d'Hiver, furent enfermés
Puis après déportés, puis après exterminés
Un sur trois était un enfant
Qui avait moins de seize ans
Horrible niveau d'organisation du capital
Direction Auschwitz-Birkenau, extrême droite du capital !
D'un niveau d'organisation l'autre
D'accord ou pas d'accord, tout le monde apôtre
Atomes, molécules, cellules, organes
Individus, sociétés, Systèmes stellaires, Univers, Multivers
Tout ce que notre ignorance condamne
Seule la conscience holiste est révolutionnaire
Il faut apprendre la misarchie
Ni aucun chef, ni aucun leader, pour une autre vie
Mettre au rebus toutes les hiérarchies
Comme la poubelle nucléaire
De la Hague, et on laisse faire
30.000 conteneurs de déchets
Certes, c'est la société du déchet
9778 tonnes de combustibles usagés
1000 sous-traitants, 4000 salariés
Et le Mox que personne ne sait recycler
Vraiment
Il n'y a que des sots métiers
Dans une sotte société
Je ne cesse de le rappeler
Car tout métier
Dans la présente société
Est le meilleur des policiers
Du policier sans l'uniforme
Car tout métier fabrique de la norme !
Tout participe à tout
L'effet papillon est en tout et partout
N'y échappe pas même le fou
Comme les nanoparticules
Qui sont le miroir d'un monde ridicule
Dioxyde de titane
Hélas, cela n'est pas une vanne
Présence dans les bonbons et les cosmétiques
Les tatouages et donc dans les ganglions lymphatiques
Pas étonnant
Si feu ( 1874 - 1955 ) Egas Moniz, le père de la lobotomie
Réussit à l'introduire en neurochirurgie
Encore un prix Nobel ( 1949 ) de l'horreur
Toujours un pas de plus dans la terreur
Mais le capital
Ayant le couteau sous la gorge
Un capitalisme vert, déjà, se forge
Les excréments humains pour se chauffer
L'urine devenant de l'énergie pour se déplacer
L'urine étant stérile, on peut la boire
Pour beaucoup, c'est difficile à croire
Cependant, c'est 95 pour cent d'eau
5 pour cent, urée, créatinine, sodium, potassium, chlore
Trois mille composants chimiques, c'est fort
L'on pourrait aussi utiliser d'autres énergies du corps
Donc, la pluie, le vent, mers et océans, soleil
L'urine, les excréments, sans doute d'autres merveilles
Mais pas un capitalisme vert
Mais dans un communisme libertaire
Peu importe l'appellation, si c'est vraiment révolutionnaire !
Et donc valable pour l'humanité entière
Sinon, c'est bon pour la fourrière
Donc, avec l'urine de vingt millions de personnes
L'on pourrait faire décoller une fusée
Ou plus judicieusement l'utiliser
Or, chaque individu
Comme quoi les faits sont têtus
Urine 38000 litres d'urine dans sa vie
La fin de l'économie
La fin des anciennes énergies
De l'inédit, de nouvelles énergies
Soleil, pluie, eau, vent
Urine, menstrues, sperme, excréments
Tant d'autres que j'oublie forcément
C'est aussi cela l'anarchie
Enfin que commence la vie
Les vrais fainéants
Sont dans tous les gouvernements
Les vrais criminels, les vrais parasites, les vrais voleurs
Les vrais imbéciles, les vrais pollueurs, les vrais menteurs
Tous les vrais ceci ou les vrais cela
Et cela ne manque pas, voilà
Il s'agit donc pour cette vermine de noyer le poisson
Avec des experts en récupération
Et avec une intellectualité d'élevage en collaboration
Et la domination se dira contre la domination
Et le fascisme se dira contre le fascisme
Et le nazisme se dira contre le nazisme
Et le libéralisme se dira contre le libéralisme
Et le gauchisme se dira contre le gauchisme
Bref, le capitalisme se dira contre le capitalisme
Il y en a tant, inutile ici de citer des noms
Le plus fameux étant l'inénarrable Marcel Campion
Mais il y a aussi des gens sincères, ils sont aussi dans les manifestations
Qui se font berner, qui se font avoir
Par des gens qui ne veulent que du pouvoir
Des malheureuses et des malheureux, prêts à tout croire
Alors qu'en vérité, il faut détruire toute domination, tout pouvoir !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien
 

Partager cet article

Repost 0