Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com

La peur de l'autre

24 Septembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

La peur de l'autre
Car c'est toutes les idéologies
Et donc tous les conflits
La peur de l'autre
Car c'est toutes les religions
Qui veulent toutes avoir raison
La peur de l'autre
Avec toute sa différence
La peur de l'autre
Avec toute sa croyance
Et il y a tellement
De religions, de sectes, de partis, de croyances, d'idéologies
A la source de tous les conflits
Tout y est absolument dément
Cela fait la peur de l'autre
Personne n'y est jamais vraiment des nôtres
La politique est une maladie
La peur de l'autre en fait son lit
Pourtant, si l'on se faisait fort
" Jouir sans entrave et vivre sans temps mort
Vivre sans temps mort et jouir sans entrave "
La peur de l'autre
La peur de la domination
La peur de la compétition
L'idéologie veut imposer son dogme
La religion veut imposer son dogme
La croyance veut imposer son dogme
Toute opinion politique est déjà un dogme
La peur de l'autre
La peur de soi
De tous les cabotinages
De nos émotions, de nos verbiages
De nos éloges, de nos vantardises
De nos dépressions, de nos mignardises
La peur de l'autre
De nos savants, de nos ignorants
De nos manipulations, de nos traditions
De nos fausses amitiés, de nos fausses sincérités
Pourtant si l'on se faisait fort
" Jouir sans entrave et vivre sans temps mort
Vivre sans temps mort et jouir sans entrave "
La peur de l'autre
La peur de soi
Car je est un autre
Car je est l'autre
Car je suis l'autre
Car le libre arbitre n'existe pas
C'est un axiome, le libre arbitre n'existe pas
C'est seulement pour faire marcher au pas
Mais l'envie
D'une vulve comme boisson
Mais l'envie
De seins pleins comme pour le nourrisson
Mais l'envie
De jupes qui se soulèvent
Et de leurs dessous qui sont dans les rêves
Tout ce qui déplaît et fait mauvais genre
J'en suis l'amant, sur son oreiller, je dors
Encore, encore, toutes les dentelles
Guêpières, balconnets, jupons, bas, jarretelles
De la baise pour tous et toutes
Sinon c'est la guerre pour tous et toutes
Aux armes, préférons les sexes, pour les joutes
La peur de l'autre
De son conditionnement
De son jugement
La peur de soi
D'être timoré
De sa timidité
Pourtant
Une omelette sur un ventre de femme
C'est délicieux
Pourtant
Une sucrerie dans un vagin de femme
C'est comme un vin capiteux
Plus c'est simple à faire
Plus cela paraît extraordinaire
Pour les femmes
Un pénis à la crème Chantilly
Mais à la confiture aussi
Ou nature, il est aussi ravi
C'est plein de bonnes vitamines, le zizi
Mais la peur de l'autre
Mais la peur de soi
Empêche, de pousser, la vie


Patrice Faubert ( 1984 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Partager cet article

Repost 0