Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com

Le cri d'Edvard Munch

30 Mars 2013 , Rédigé par Patrice Faubert

Comme dit mon cousin
Je suis un vieux radoteur
Comme disent les copains
Je suis un vilain
Mais moi, je m'amuse
Et personne ne m'abuse
Comme disent mes calomnies
Je suis un donneur de leçons
Mais à qui ?
Puisque personne ne me lit !
Elle est partout, madame jalousie
Tout ce qui bouge, elle l'envie
Toutes les folies
Toutes les souffrances
Tous les suicides
Je les fréquente
Je les hante
Ce sont d'autres mondes
Ce sont des délires qui grondent
Cela mythomanise, cela s'alcoolise
Cela délire, c'est autre dire
Cela se dédouble
Cela voit double
Cela dégueule
C'est grande gueule
Ce sont de pauvres gens
Qui souffrent tout le temps
Cela ment comme cela respire
Même si cela reste charmant
C'est vous, c'est nous, c'est moi
Cela se vante, cela se gonfle
Cela se prend pour très grand
Pauvres ou riches, c'est l'égo qui ronfle
Ecartez-vous, c'est nous que voilà
Et nous en sommes tous et toutes là !
Gouvernés et gouvernants
Enfants, femmes, hommes
Toutes les folies
Toutes les souffrances
Tous les suicides
Je les fréquente
Je les hante
Cela plagie, cela copie
Cela mégalomanise, cela mythomanise
C'est moi, c'est toi
C'est vous, c'est nous
Mais moi, je m'amuse
Et personne ne m'abuse


Patrice Faubert ( 2012 ) puète, pouète, peuète, paraphysicien

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :