Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com

Articles récents

Subversion de la théorie

21 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

" En 1995 , nous sommes passés à deux doigts de la guerre nucléaire par erreur . Un missile norvégien d ' étude du climat n ' avait pas été déclaré et allait vers Moscou . Boris Eltsine avait une douzaine de minutes pour décider d ' une contre - attaque nucléaire . Il a refusé d ' appuyer sur le bouton , pensant improbable une attaque américaine . Mais tous les missiles étaient prêts à partir . "


Dominique Lalanne , physicien nucléaire , ( relevé dans la revue " Silence " )


La novlangue de la société spectaculaire marchande techno - industrielle veut nous faire ingurgiter de force , le terme de complot .

Un terme absurde , car tout pouvoir , tend à tout faire , pour conserver ce pouvoir , justement . Pas le moindre complot dans ce phénomène , aussi vieux que le pouvoir en soi .

Par exemple , des services secrets de n ' importe quel pays , peuvent laisser faire des saboteurs / saboteuses , dans le but de tirer un profit politique de l ' attentat ou des attentats , que pourront commettre ces saboteurs / saboteuses .

Il ne s ' agit pas de complot , mais simplement de la stratégie de tension que tout gouvernement peut employer , si cela s ' avère indispensable comme alibi , pour un objectif précis .

Cela s ' est d ' ailleurs souvent produit , dans l ' histoire de nos sociétés , et c ' est un moyen simple et efficace , pour que les Etats fassent aboutir leurs projets expansionnistes .

Un exemple classique est celui de l ' attentat du 11 Septembre 2001 , contre les tours World trade center de New York , où les services secrets américains et israéliens ont laissé agir un groupe de saboteurs .

Et peut - être avaient - ils infiltré le réseau même de ces saboteurs , afin qu ' ils ne renoncent pas à leur projet ...

Il fallait bien ce prétexte à l ' impérialisme américain , pour pouvoir par la suite , aller à la course au pétrole ...

Et ainsi , la novlangue spectaculaire marchande techno - industrielle préfère le terme complot à celui plus connoté politiquement de " Du terrorisme et de l ' Etat " ...

Tout Etat crée son propre terrorisme car il ne pourrait se survivre sans ce terrorisme , qui n ' est que le terrorisme de l ' Etat .


" Comme la société où nous vivons est vouée à la propriété et au profit , nous n ' apercevons que rarement des indices du mode être d ' existence et la plupart des gens considèrent le mode avoir comme le plus naturel , sinon comme le seule façon acceptable de vivre . "


Eric Fromm , 1900 - 1980 , ( " Avoir ou être ? un choix dont dépend l ' avenir de l ' homme " ) Ed : Robert Laffont / 1978 )


Au fond , ce terme de complot ne sert que toutes les droites et les gauches de la droite , des droites plus sociales , car l ' art de gouverner c ' est forcément l ' art de comploter .

Et c ' est ainsi , que la bêtise généralisée et entretenue par la prostituée qu ' est la presse , une presse dont le souteneur est l ' homme de la finance , et donc l ' homme d ' Etat , justement .

Donc , cette bêtise va entretenir l ' idée que tout serait en somme , une affaire de complot , des complots qui échapperaient même aux services secrets des Etats . La belle affaire !

Et aujourd'hui les refoulés / refoulées au banquet des cadavres , vous trouveront une aigreur , qui n ' est en vérité , que le reflet de toutes leurs défaites existentielles .

Car , pour vous décevoir encore , nous avons relativement bien vécu et ce avec très peu d ' argent , au cours de nos vies , nous autres les inclassables , sans être pour autant , jamais dupes du peu des possibilités disponibles , pour une vie vraiment ludique et épanouie .

Cela n ' est pas parce que l ' on dit la vérité sur la vérité , que l ' on est aigri , bien au contraire . Ainsi , dans le long mûrissement de la vie historique , il arrive parfois , que vos ennemis / ennemies se comportent malgré eux / elles , comme des amis / amies .

N ' oublions pas , en effet , ces quelques exemples paradoxaux , où feu le critique d ' art du journal satirique le " Charivari " , Louis Leroy ( 1812 - 1885 ) , traita un tableau de feu Claude Monet ( 1840 - 1926 ) , qui fut exposé dans une grande galerie en 1874 , d ' impressionnisme . Ce terme finit par convenir si parfaitement aux peintres des impressions , que ceux - ci se dirent impressionnistes ...

De même le cosmologiste sir Fred Hoyle ( 1915 - 2001 ) , l ' ennemi intime de la théorie du big bang , et à qui l ' on doit cependant , le terme , dénomination qu ' il employa par dérision et par mépris , et qui pourtant , plut tant au public des années 1950 , qu ' il finit finalement par s ' imposer .


" Il est clair pour tout un chacun que les phénomènes naturels sont évidemment irréversibles . Je veux dire qu ' il se passe des choses qui ne peuvent se faire à l ' envers . Vous lâchez une tasse , elle se casse , mais vous pouvez toujours attendre pour que les morceaux se rassemblent tout seuls et sautent dans votre main . "


Richard Feynman , 1918 - 1988 , prix Nobel de physique en 1965 , ( " La nature de la physique " Ed : du seuil )


Ou encore les marxistes historiques traitant les bakouninistes antiautoritaires historiques d ' anarchistes , et là encore , les bakouninistes historiques conserveront cette appellation , en sorte de défi aux marxistes historiques ...

Et par la suite , les anarchistes emprunteront d ' eux - mêmes , d ' elles - mêmes , le " Ni dieu ni maître " à Louis Auguste Blanqui ( 1805 - 1881 ) .

L ' on peut aussi deviner que feu le peintre Fernand Léger ( 1881 - 1955 ) , fut , bien que stalinien ou surtout à cause de cela , le père de la peinture de la société spectaculaire marchande techno - industrielle ... et sans l ' avoir compris réellement , bien sur !

Tout comme le peintre du fantastique au début de la renaissance , feu Jérome Bosch ( v 1453 - v 1516 ) , fut le peintre de la philosophie scolastique " finissante " .

Être libertaire n ' est pas être un soliveau , comme beaucoup de gens le pensent à tort . Au contraire , c ' est être autoritaire qui est le propre du soliveau .

Mais les bourgeoisies possédantes et dominantes , ont renversé toutes les valeurs .

Et les bourgeoisies pauvres ont fini elles aussi , par se rattacher aux valeurs des bourgeoisies riches .

Un bourgeois pauvre n ' aspire de fait , le plus souvent , qu ' à devenir un bourgeois riche .

Les bourgeoisies sont fractales et c ' est pourquoi comme dans les fractales présentes dans la nature et l ' univers , elles sont forcément itératives . Le mot " fractale " est un néologisme forgé par le grand mathématicien Benoît Mandelbrot ( né en 1924 ) , en 1974 . Ma théorie des 64 courants de la bourgeoisie des bourgeoisies , tient de la théorie des ensembles de feu le mathématicien mort fou , feu Georg Cantor ( 1845 - 1918 ) , et de l ' équation magistrale de feu Mandelbrot ( F ( Z ) = Z 2 +C ) qui englobe les travaux de ces prédécesseurs feu Gaston Julia ( 1893 - 1978 ) , et feu Cantor donc , pour les principaux ... lorsque les mathématiques marginales s ' impliquent dans le domaine politique ...


" C ' est par son beau - frère chirurgien que Pierre Deniker fut informé des expériences d ' hibernation de Laborit et Huguenard avec le 4560 R . P . ( chlorpromazine - Largactil ) - Les patients sont sidérés , calmes , passifs , sous hibernation , on peut en faire ce qu ' on veut . Pourquoi ne pas essayer sur les malades mentaux . "


Docteur Jean Thuillier ( " La révolution des tranquillisants " Ed : Renaudot et Cie , 1988 )


Tout est décidément bien lié , relié , délié , mélangé , et restructuré . Comme la formule magique qui régit la dépense énergétique de tous les êtres vivants , indépendamment de leur volume , ( E = M 3/4 ) .

Plus la masse augmente et plus la quantité d ' énergie requise par gramme de tissu baisse .Tout ce qui se trouve dans un individu se retrouve dans une foule , tout ce qui se trouve dans une foule , se retrouve dans un individu .

Voilà pourquoi , il ne peut y avoir seulement une bourgeoisie , mais inévitablement des bourgeoisies qui se sont fractalisées au cours des âges de la bourgeoisie d ' origine .

Ce sont des bourgeoisies sans aucun panache sincère , comme le panache de feu Philippe Auguste ( 1165 - 1223 ) , rendant hommage à feu Guillaume le maréchal ( 1145 - 1219 ) , en l ' immortalisant comme " le meilleur chevalier du monde " .

Ou encore , autre hommage épique , celui de feu James John Corbett ( 1866 - 1933 ) .

Ce gentleman Jim , ( Corbett ) , donc , père de la boxe moderne , ( règles du marquis de Queensbury ) , dit de feu le champion du monde toutes catégories à poings nus , le boxeur John L . Sullivan ( 1858 - 1918 ) , qu ' il avait vaincu celui - ci , uniquement parce qu ' il avait rencontré un Sullivan vieillissant et peu habitué à la boxe avec des gants ...

Il est à noter que toutes les bourgeoisies étaient contenues , déjà donc , dans les différentes branches de l ' aristocratie ...

Et la pratique des sports , surtout réservée dans un premier temps , à l ' aristocratie , devint vite la soupape de sécurité , dont toutes les bourgeoisies se convainquirent vite de l ' impérieuse nécessité .

Et puis la pratique du sport , prépare surtout à la pratique de la guerre .Compétition , sport , guerre , guerre , sport , compétition , sport , compétition , guerre . La trilogie de la société spectaculaire marchande techno - industrielle .

" Patrice Alègre affirme , aujourd'hui encore , qu ' il aime sa mère . Et comme personne ne lui est venu en aide et qu ' il n ' a trouvé aucun témoin lucide pour lui donner la possibilité et l ' autorisation de laisser émerger ses désirs de mort envers elle , d ' en prendre conscience et de les comprendre , ceux - ci ont sans répit bouillonné et proliféré en lui , l ' ont contraint à tuer d ' autres femmes à la place de sa mère . "


Alice Miller ( " Notre corps ne ment jamais " Ed : Flammarion )


Chercher à être subversif pour être subversif , est le contraire de la subversion . L ' on constate beaucoup cette erreur funeste parmi les jeunes gens , qui s ' en guériront en devenant plus matures ... mais je ne peux le leur reprocher réellement , car j ' ai bu le vin de la jeunesse , moi aussi ...

L ' on ne cherche pas à être éversif , l ' éversion est une attitude de l ' esprit et une façon d ' être .

Nous baignons dans une telle désinformation , qui tient du terrorisme d ' Etat intellectuel , qu ' énoncer quelques évidences , devient vite une sorte de " subversion " ...

Et en quelque sorte , être éversif consisterait , dans nos pauvres jours en vie réelle , à éructer que l ' esprit de subversion est mort en 1968 , et que l ' on peut voir sa dépouille revisitée , un peu partout , dans l ' affligeant spectacle des démissions à une vie qui vaudrait vraiment la peine d ' être vécue ...

Et l ' on nous fait croire , que ceux et celles qui se suicident , le font " d ' eux - mêmes , d ' elles - mêmes " , quel sophisme , c ' est la société mortifère qui les assassine !

Ils / elles ne se sont pas suicidés , ils / elles ont été assassinés .

Il s ' agit bel et bien d ' un assassinat . Des suicidés / suicidées de la société . Le suicide étant la fuite la plus libératrice , quand aucune autre fuite n ' est plus possible .

Rien ne devrait avoir de valeur , à part la vie de tout être vivant ( minéral , végétal , animal humain , animal non humain ) , toutes les valeurs , hormis la vie , ne devraient avoir aucune valeur .

Ou une valeur très relative .

Ce sont les humains qui font et défont , selon les lieux et les temps , la valeur ou la non valeur d ' un être ou d ' une chose .

Quand un pouvoir se sent vacillant , il ressort le père fouettard / terroriste .


" Quel , mon ami ? celui du néant . Jamais il ne m ' a effrayé , et je n ' y vois rien que de consolant et de simple ; tous les autres sont l ' ouvrage de l ' orgueil , celui - là seul l ' est de la raison .
D ' ailleurs il n ' est ni affreux ni absolu , ce néant . "


Marquis D.A.F de Sade , 1740 - 1814 , ( Philosophe )


Pour mieux comprendre le terrorisme d ' Etat , il faut lire le livre de Gianfranco Sanguinetti "

Du terrorisme et de l ' Etat " que Jean - François Martos traduisit de l ' Italien au Français , ouvrage qui parut en 1980 . Gianfranco Sanguinetti fut expulsé de France en Juillet 1971 , sur ordre du ministre de l ' intérieur , Raymond Marcellin ( 1914 - 2004 ) .

Quand un pouvoir politique se sent menacé , il ressort les vieilles ficelles du terrorisme idéologique ( auquel personne d ' informé ne croit plus ) , et pour les avoir trop utilisées , elles ne font plus guère recette .

Et même cette gauche de la droite ne peut , parfois , que dénoncer ce ridicule positionnement défensif .

Le plus à craindre , est ce qui ne se dit pas , à savoir que le terrorisme d ' Etat se substitue à un terrorisme idéologique plus présentable , pour être sûr qu ' il se manifeste enfin ...

Mais les services secrets de tous les pays craignent toujours des opérations qui pourraient leur échapper , à l ' intérieur même de leurs services ... et certains militaires connaissent bien les affaires de la guerre de déstabilisation et de tension ...

Et pour nous autres , qui refusons les sucreries empoisonnées de la société spectaculaire marchande techno - industrielle , nous ne pouvons hélas , les refuser que jusqu ' à un certain degré , car nous devons malgré tout , en croquer un peu , ne serait - ce que pour ne pas mourir de faim ou de soif ...

Combien sommes - nous exactement ? et dans ce " nous autres " , ce x , combien finiront par changer de route ? Et dans ce " nous autres " , il y a aussi une extrême gauche , une gauche , une droite , une extrême droite . Il faut une contestation de la fausse contestation.

Nous voulûmes changer la société spectaculaire marchande techno - industrielle et c ' est la société spectaculaire marchande techno - industrielle qui nous changeât .

L ' on ne peut prévoir ce que sera le parcours évolutif ou régressif d ' un individu . C ' est ce qu ' avait bien compris feu Ivan Vladimirovitch Chtcheglov dit Gilles Ivain ( 1933 - 1998 ) , psychogéographe et lettriste ( voir sa vidéo sur la toile artilectique ) , qui déplorait les exclusions , du fait que l ' on n ' avait pu prédire le comportement futur tant des lettristes que des situationnistes ...

Patrice Faubert ( 2010 ) puète , peuète, pouète , paraphysicien

Paraphysique de l'anaphore

19 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

" Le résultat de ce climat de tension est maintenant malheureusement bien connu : la mort de Rémi Fraisse, assassiné à 21 ans. Il participait pour la première fois de sa courte vie à une manifestation. La grenade offensive qui l'a tué lui a entièrement déchiqueté le haut du dos, arrachant en partie la colonne vertébrale. "

CNT/AIT ( Anarchosyndicalisme de décembre 2014 et janvier 2015 )

Tout ce qui se fait
Par pur intérêt personnel
Est un méfait, est un forfait
Car c'est purement individuel
Ainsi
A vingt ans
C'est l'âge du pas content
Pauvre, sans emploi, dans l'incertitude
Certes, cela n'est pas la béatitude
A quarante ans
C'est l'âge du reniement
Et souvent bien avant
Couple, routine, enfants
L'intérêt personnel
Est changeant comme une péronnelle
Lundi gauchiste
Mardi fasciste
Et toute la semaine capitaliste
Vous avez de l'argent
Vous êtes de droite
Vous êtes sans argent
Vous êtes de gauche
Enfin le plus généralement
Car il est vrai que maintenant
L'argent peut voter à gauche
L'indigent peut voter à droite
Tout étant de droite
Mais c'est toujours par intérêt personnel
Qui est changeant comme une péronnelle
L'intérêt personnel
Ne changera jamais rien
Car il n'est qu'égoïsme individuel
Cela n'est ni mal ni bien
Mais il ne faut avoir aucun intérêt personnel
A quoi que ce soit, collectif ou individuel
Pour pouvoir/vouloir une révolution globale
Politique, psychologique, économique, sociale
Comme le loup est à l'agneau
Ce que le militant est au révolutionnaire
Le militant ne veut aucune révolution
Car la révolution ne veut pas du militant
L'intérêt personnel
A toujours un chef
A toujours un gourou
A toujours un leader
A toujours un trader
L'égalité économique et sociale
Et cela devrait être un fait banal
L'abolition du travail salarié
Et de toutes les activités aliénées
Plus aucune frontière
Plus aucune prison
Plus aucun art, plus aucune représentation
Non pas par intérêt personnel
Même pas par position idéelle
Mais parce qu'il le faut
Comme seule solution, tout le reste étant idiot !

" C'est tellement ennuyeux de nager. Je ne sais pas comment j'ai fait
pendant vingt ans. "

Laure Manaudou ( née en 1986 ) championne olympique et du monde de natation

La création de l'humanité entière
Comme entité totalement révolutionnaire
Et non pas
Quelques individus
Qui vont devenir de beaux posters
Ou un circuit pour tourisme révolutionnaire
Comme le photographe et aventurier
Feu ( 1928-1967 ) Che Guevara, l'argentin, qui sera exécuté
Le 9 octobre 1967, par des militaires boliviens, par la CIA, manipulés
Tout fut mis en scène pour le photographier
Et finalement un mythe fut créé
Même mort il sut leur échapper
Mais leur reviendra finalement, comme image spectacularisée !
Comme la photographie de 1961
Le représentant, aussi beau, il n'y en avait qu'un
Korda la donnera à Feltrinelli le stalinien
Qui très vite en fit un commerce
Et Guevara eut droit à toutes les messes
Feu ( 1928-2001 ) Alberto Korda fut un naïf
Feu ( 1926-1972 ) Giangiacomo Feltrinelli fut un stalinien actif
Des situationnistes lui firent d'ailleurs quelques misères
A ce si remarquable spécimen réactionnaire
Le Christ est à la religion
Ce que Guevara est à la révolution
C'est à dire
Et il va s'en dire
Peu de la vérité et beaucoup de l'invention !
Ailleurs
Il y a peut-être une conscience moins bête
Si chaque galaxie recense environ 2000 milliards de planètes
Comme une infinité de possibles
Ou tout est impossible dans le possible
Comme des galaxies noires
Les mères des étoiles
Comme la matière noire
Qui dévie les rayons lumineux, ce voile
Comme les atomes
5 pour cent de l'univers
Comme les 4 millions de masse solaire
De ce trou noir au coeur de notre galaxie
Tout ce qui meurt devient de la chimie
Magie de la physique, d'autres énergies
Avec ailleurs des civilisations sans technologie
Mais de l'imagination, de l'anarchie
C'est pourtant sur Terre qu'il faut vivre
Mais il reste à en écrire le livre !
Et toutes les étiquettes sont réductrices
Et toutes les idées sont classificatrices
Si la révolution n'est pas dans sa tête
Si la révolution n'est pas une fête
C'est la contre-révolution et forcément la défaite !
Et toutes les dictatures
Et toutes les tortures
Et toutes les censures
A la révolution toutes les forfaitures
De l'extrême gauche à l'extrême droite du capital
Mais il est bien évident
Que l'extrême droite du capital est le courant le plus violent
Du capital et de ses courants
Totalement intolérant et qui s'en prend aux gens
Cela dit, tout militantisme
Fabrique des préjugés, des lieux communs
Des jugements de valeur, c'est certain
Selon son intérêt personnel
Et son conditionnement idéel !
Nous sommes ce qui se passe
Avec toutes les complicités
Qui font et sont toute la totalité
Comme les lanceurs d'alerte
Pour des vérités toutes bêtes
Quand d'anciens agents secrets
D'anciens cadres où tout se fait
Ne peuvent/veulent plus être des niais
Les John Kiriakou, les Edward Snowden
Les Jesselyn Radack, qui ne veulent pas dire amen
Les Thomas Drake, les Julian Assange, si vilipendés
Par l'administration Obama, sont persécutés
Diffamés, ruinés, emprisonnés, de dire la vérité !
Mais il y a des NSA
Des FBI, et des CIA
Dans tous les pays
Où la vérité est toujours l'ennemie
Sauf quand elle peut les arranger
Partout, les mêmes méthodes sont employées
Diffamation, intimidation, élimination, prison
Pour la plupart des gens, le mensonge est la vérité
C'est ce qu'il y a dans leurs biberons, quand ils sont bébés
Car partout, le mensonge a sa propagande, une propagande généralisée
Et partout, dans tout, cela est diffusé
Propagande du capital
Capital de la propagande
Avec toute son administration armée
TOUT ETAT EST POLICIER
Pas étonnant qu'aux Etats-Unis
Des millions de malades mentaux
Errent dans les rues, les prisons, comme punis
Dans ce pays où tout sonne faux
Mais c'est maintenant la société elle-même
Qui est devenue une maladie mentale
Partout sur la Terre, elle nous malmène
Inégalités, toutes les misères, partout, la maladie mentale se promène
C'est le monde de l'anecdotisation
Chaque être humain mégalomane de sa contemplation
Comme si tout était inéluctable
Comme si rien n'était évitable
Un déterminisme multiple et implacable
Comme le réchauffement climatique
Tout le monde y participe c'est un tic
Et c'est la chenille processionnaire
Qui envahit tout sans en avoir l'air
Aussi sûrement que l'idéologie nazie
Qui se réclame maintenant de la démocratie
Et qui s'infiltre dans tous les pays
Un paradis pour débiles vaniteuses et vaniteux
C'est moi, c'est toi, pas seulement elles et eux
Mais le mot porte
N'est justement pas la porte
Et tout est suspect de la sorte
Nous sommes ce qui se passe
Chacun, chacune, en est la trace
Il faut faire la part des choses
L'Histoire ne sent pas la rose
Comme en 1926
Où c'est le père de feu ( 1922-1975 ) Pier Paolo Pasolini
Qui sauva d'un attentat feu ( 1883-1945 ) Benito Mussolini
Comme l'occasion manquée, par la CNT d'Espagne, en 1910, fondée
De pouvoir tuer, avant que feu ( 1892-1975 ) Francisco Franco
Ne devienne le criminel de guerre Franco
Et elle ne put que le regretter !
Tout finit par pourrir
Tout finit par moisir
Tout finit par mourir
C'est cela la vie
C'est cela la mort
Sauf pour l'hygiénisme
Sauf pour le puritanisme
Des produits similaires culturels du fascisme !


Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Apprentissage irrémissible

13 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

La mafia
Est effectivement partout chez elle
Car de tout Etat, elle est les ailes
Déjà à d'autres époques
Absolument rien d'équivoque
En France, dans les années 1930/1940
Avec les frères Guérini, Gaston Defferre
Avec les Spirito et Carbone, Sabiani, des réactionnaires
Avec les Lansky, Costello, Luciano
Qui avec le pouvoir en place, faisaient les beaux
Dans les années de l'Amérique antisémite
La mafia dont l'argent est le seul rite
La mafia dans les syndicats
La mafia de Sinatra
Qui fut l'entremetteur avec Batista
Dictateur fasciste de Cuba
La mafia du 15 août 1944, en Provence
Débarquement des alliés et retour de la finance
La mafia du gouvernement
Le gouvernement de la mafia
Comme aujourd'hui
Avec l'homme d'affaires Berlusconi
Et encore, et encore, c'est pas fini
Jadis, la mafia infiltrée dans l'armée, pour libérer l'Italie
Puis
Opium, morphine-base, héroïne
La France, l'Amérique, pas la Chine
Avec tout gouvernement
La mafia c'est donnant-donnant
D'une décennie l'autre, les noms ne sont plus les mêmes
Mais le phénomène mafieux reste le même !
Ce sont des officines du capital
Qui font parfois dans le social
Mais comme feu ( 1710-1774 ) Louis le quinzième
" Après moi le déluge ", la même rengaine
Lui qui voulut gracier feu ( 1715-1757 ) Damiens
Contre l'avis de ses sujets et de ses soutiens
Contre lesquels il ne put rien
Ils furent plus royalistes que le roi
L'expression viendrait de là, ma foi
Lui qui fut à 2 ans, orphelin
Et roi à 5 ans, c'était pas malin
Car la plupart de l'aristocratie le détestait
Et rêvait qu'il meurt d'une balle de mousquet !
Toujours le regard des autres
Notre conditionnement s'y vautre
Comme pour l'homophobie
Par les fascistes et conformistes, si honnie
Alors que beaucoup de SA, des chefs nazis
Furent des uranistes, jamais repentis
A quand une journée internationale
Contre le fascisme, le nazisme, le front national
Le regard des autres
Ce sont des clichés
Ce sont des saletés
Parfois ce sont des agressions
Des meurtres, en toute généralisation
Contre tout ce qui n'est pas conforme
Contre tout ce qui n'est pas dans une norme
L'obésité, trop petit, trop grand, homosexualité
Et de vous, l'on va se moquer !
Les catholiques intégristes et leur intolérance
Et leurs alliés fascistes, une sale engeance
La peur doit changer de camp
Contre tous les fascismes, il est encore temps
Car il n'existe aucune forme normale de sexualité
Mais à chaque individu, une forme adaptée
Car les choses se contentent d'être
Elles ne sont ni laides ni belles
Ni bonnes ni mauvaises, rien de tel !
Oui, à bas le fascisme
Oui, à bas le stalinisme
Oui, à bas le libéralisme
Oui, à bas les religions, les idéologies
Oui, à bas toutes les intolérances
Pour que puisse vivre la jouissance
Mort au capitalisme !
Mais s'il est bon
De se mettre en colère
Contre toutes les inepties, d'être amère
Il n'est jamais bon
De la retourner contre soi, mais non
Comme feu ( 1626-1689 ) Christine de Suède, c'est peu dit
D'en étouffer, d'en faire une maladie
Car par un répugnant curé
Son amie chanteuse fut violée
Et malgré son ordre, un valet
Refusa de le tuer, ce qui fut un vrai forfait !
Et nous n'avons pas cinq bras
Ou cinq pieds, c'est à dire une queue
Comme le pangolin, apparenté aux fauves, c'est curieux
Ou comme certains singes, voilà
Car la queue est un membre supplémentaire
Ou aussi les oiseaux, à sa base, deux systèmes vestibulaires
Divers avantages de l'évolution
Qui au cours des âges sont en diminution
Tout est tellement étonnant
Comme les trois coeurs des serpents !
Mais pas plus sidérant
Que les Emirats arabes unis, ce vent
Des pêcheurs et bédouins, du sable, aucune industrie
Mais un jour le pétrole jaillit
Il jaillit, il jaillit, il jaillit
Et sur rien, tout fut construit
Et pour cent ans, des fortunes colossales, tout se bâtit
Dans le monde entier, cet argent fut et est, investi !
Mais aussi esbaudissant
Car sans statut et hors son temps
Voici Jacques Sayagh, qui à cinquante ans
Et qui à son gymnase dehors, par tous les temps
Gymnastique, bodybuilding, il a la forme
Belle gueule d'apache, SDF, hors la norme !
C'est toujours mieux
Que le travail salarié et sa pénibilité
Il devrait faire des envieux
Toutes les pénibilités du travail salarié
Psychologique, physique, physiologique
Le travail de la misère économique
Comme le cancer des dockers
Et ceux de l'amiante, des pesticides, du nucléaire
Enfin, le cancer d'un docker
Reconnu comme maladie professionnelle, il bossait à Saint-Nazaire
Car ce sont les industriels
Qui tiennent les médias dans leurs mains
Des coûts et des bénéfices, seule ritournelle
Minimisant tous les risques, horribles sagouins !
Comme le, un million de morts
Des liquidateurs de Tchernobyl
Mais ne nous faisons pas de bile
Et c'est tout simplement
Autant que, il y a peu, la guerre Irak/Iran
Le travail nous jette le mauvais sort
Et le principe d'innovation
Prend le pas sur le principe de précaution !
Et les vêtements capteurs
De maladies, de douleurs
Aux fibres incorporées complexifiées
Avec GPS pour s'orienter
Et ce en toute invisibilité
N'y pourront absolument rien changer
Car c'est la société entière, et donc les gens
La vérité cela n'est ni gentil ni méchant
Qu'il faudrait changer, c'est sidérant !
Et toujours le négoce
Pourtant à la vie, si rosse
Déjà en 1611, en Hollande
Les marchands vont en bande
Maintenant c'est le trader
A la genèse de la matière première
Acheter moins cher, revendre plus cher, les affaires
Et des déchets pleins les océans et les mers
Dont 20 pour cent proviennent des activités ménagères
Métaux lourds, des milliers de tonnes de micro plastiques
Et pollution multiple, c'est pratique
80 pour cent d'origine terrestre
Glyphosate de l'agriculture qui envoie tout paître
Et sans être le devin Tirésias, l'on peut prédire
Que l'inhumaine humanité est une folie en plein délire !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicen

Talon de fer

11 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

Obtenir une allocation de quoi que ce soit relève de l ' exploit . Les droites bourgeoises sont tellement dépitées de devoir accorder diverses allocations , qu ' elles font tout pour rendre leurs obtentions impossibles .

L ' on vous demande de remplir des formulaires , l ' on vous demande des fiches de ceci ou de cela , l ' on vous demande même des papiers impossibles à obtenir .

C ' est l ' astuce des fascistes libéraux , en théorie , l ' on accorde des allocations sociales , mais dans la pratique , l ' on fait tout pour rendre impossible , l ' obtention de la moindre allocation ...

Ainsi , un exemple , il faut maintenant , pour obtenir la CMU , demander une fiche de synthèse , auprès de sa banque postale ou d ' une autre banque . Il faut donc voir un conseiller financier ou une conseillère financière . Au cas où vous auriez des sous cachés quelque part ...

" Carte nationale d ' identité . Quittances de loyer . Justificatifs de ressources de toute nature des treize mois civils . Dernier avis d ' imposition reçu . Formulaire de demande S.3711 et formulaires S.3712 ou S.3713 , dûment complétés . Fiche de synthèse . Votre numéro d ' allocataire de la C.A.F . "

Constitution d ' un dossier CMU complémentaire

Dans le même temps , l ' on supprime l ' impôt sur la fortune , car désormais , seuls les pauvres devront payer des impôts .

Et il faut croire que certains pauvres , certaines pauvresses , sont d ' accord avec cette ignominie , puisque certains et certaines de ces gens , ont voté pour le tyran en place .

Entendez leurs cris " Nous voulons le fouet " . Et bien , du fouet , le tyran en place , le leur en donne . Que faire , quand les esclaves sont contents d ' être des esclaves ? toutes les droites bourgeoises , ( PS , UMP , NPA , FN , etc ... ) , sont unies pour maintenir les fausses valeurs , le travail , la retraite , la récompense , la punition , le loisir , la morale , les hiérarchies , la prison , la culture , etc ...

Les droites bourgeoises ont tout intérêt à faire croire qu ' elles ont des gauches .

Bien sûr , le tyran qui ne donne que dix coups de fouet est de gauche , par rapport au tyran de droite , qui donne , lui , vingt coups de fouet .

Mais au fond , tout ce qui touche à la politique d ' Etat est foncièrement de droite .

Tout est de droite . Les manifestations qui sont toutes réformistes ou révisionnistes , sont de droite . S ' il y a une gauche , c ' est l ' anarchie .

Et au fond , seuls / seules , les anarchistes et les communistes conseillistes révolutionnaires sont de gauche .

Je ne parle pas là , du NPA , qui est un parti de droite , une droite réformiste et sociale .

Car , les révolutionnaires sont pour la fin du travail , la fin du prolétariat , la fin de la prison , la fin de l ' entreprise , la fin du patronat , la fin de l ' école , la fin de l ' église , la fin de la banque , la fin des idéologies et des religions , la fin des bourgeoisies , la fin de la guerre , la fin du mariage , la fin de la propriété . Et même pour qu ' enfin arrive la vie , la fin de l ' anarchie .

Car nous devrons aller bien au - delà de l ' anarchie , si nous ne voulons pas refaire très vite , l ' ancien monde ... et l ' anarchie est imprégnée des 64 bourgeoisies .

" Elena comprenait maintenant pourquoi certains maris espagnols refusaient d ' initier leurs femmes à toutes les subtilités de l ' acte d ' amour - afin d ' écarter tout risque d ' éveiller en elles d ' insatiables passions . "

Anaïs Nin ( 1903 - 1977 ) , " Vénus Erotica " , Ed : Le livre de poche

Nous ne pouvons savoir qu ' une chose , c ' est que nous sommes dans l ' aliénation totale de la vie , qui est la vie de la totale aliénation .

Car , nous avons laissé des malades mentaux et des malades mentales que sont les hommes et femmes politiques , faire des lois contre la vie , promulguer des décrets contre la vie . Nous imposer des modes d ' existence , nous faire " vivre " à leurs images infectées de haine de l ' humanité . Messieurs les politiciens , mesdames les politiciennes , je vous vomis .

Qu ' une personne puisse prétendre en représenter une autre , est absolument monstrueux .

Comment devrons - nous faire pour nous débarrasser de cette infection politicienne , sans employer la force ? car après tout , l ' on écrase bien les poux et les cloportes , ou à défaut de les écraser , l ' on peut au moins , les empêcher de nuire ...

Quand l ' on voit un étron de chien sur un trottoir , l ' on évite de marcher dedans , en principe ... de nos jours , l ' on aime , non seulement marcher dedans , mais de plus , le manger ...

Je lis dans le très instructif journal contre toutes les prisons " L ' envolée " , que l ' on psychiatrise le plus possible les détenus / détenues qui osent se révolter contre l ' injustice carcérale , en les gavant de neuroleptiques .

De l ' ancienne ou de la nouvelle génération de neuroleptiques .

Le Largactil du début des années 50 ( Chlorpromazine ) , le Nozinan , le Tercian , l ' Haldol , le Dogmatil , etc ... et les neuroleptiques atypiques avec le Zyprexa , le Risperdal , le Loxapac .

Ce sont des substances qui peuvent véritablement rendre psychotiques ceux et celles qui ne le sont pas , et qui sont contraints / contraintes de prendre ces médicaments .

Tout est finalement comme jadis en ex - Allemagne de l ' Est , où tout le monde était sous surveillance policière , à la banque , à la poste , chez soi , à la télévision , à la radio , partout où il y a des gens . Et tout est partout , finalement , dans tous les pays , comme en ex - URSS , où tous / toutes les contestataires sont en psychiatrie ou en prison .

" Ce petit monde meurtrier
Est orienté vers l ' innocent
Lui ôte le pain de la bouche
Et donne sa maison au feu
Lui prend sa veste et ses souliers
Lui prend son temps et ses enfants "

Paul Eluard ( 1895 - 1952 ) , " Poèmes pour tous " Ed : Les Editeurs Français Réunis

Feu le politicien François Mitterand ( 1916 - 1996 ) , maurrassien de gauche , raffolait des écoutes téléphoniques . Il ne faut vraiment pas avoir de vie personnelle enrichissante , pour espionner ainsi celles des autres .

Donc , nous avons en 2010 , dans le monde entier , un régime politique fasciste libéral , qui a su emprunter toutes les techniques anciennement éprouvées par les régimes staliniens anti - communistes , en les faisant siennes .

Mais bien sûr , ces polices politiques et d ' espionnage et de contrôle des populations , ne sont censées avoir existé que dans les anciens régimes politiques des pays de l ' Est .

En fait , c ' est devenu pareil dans les pays de l ' Ouest , avec moins d ' avantages collectifs , c ' est tout .

Ou avec l ' argent roi en plus , comme vous voudrez . A propos des prisons , beaucoup de mes copains ont été des taulards , et certains sont encore en prison .

A une époque de ma vie , j ' avais été en contact avec des communistes révolutionnaires ( pas le NPA ! ) , qui s ' occupaient des prisons . Ils / elles géraient une émission de radio qui s ' appelait " Parloir libre " , fondée en 1985 , diffusée sur Radio Montmartre , puis sur Radio Tomate , et enfin sur Fréquence Paris Plurielle . J ' avais participé quelquefois à des émissions de " Parloir libre " , avec mon ami Michel Noury ( ancien détenu ) qui est le lien, la matrice, qui relie beaucoup de gens . Une fois , nous avions envahi et occupé la " Ligue des droits de l ' homme " , car l ' on menaçait de supprimer l ' émission " Parloir libre " .

J ' avais eu pour mission , de mon côté , avec feu Christel Remiatte ( 1962 - 1997 ) , poétesse , compagne de Michel Noury , et qui souffrant de schizophrénie , préféra se suicider ...

Nous prîmes donc contact téléphonique avec les médias et les personnalités " engagées " .

C ' est ainsi qu ' Albert Jacquard ( né en 1925 ) , généticien des populations , m ' avait promis de venir soutenir notre action d ' occupation , et en effet , il vint un matin.

" Tu nous empêches de niquer , on te casse la prison ! cette intimité au parloir n ' est pas un droit , ce n ' est pas légal , c ' est un acquis , une liberté arrachée par le rapport de force avec l ' administration pénitentiaire ; qui a fini par le tolérer parce que c ' est aussi un moyen de garder le calme . "

Extrait lors d ' une négociation , à la centrale de Moulins , entre les responsables de la prison , et quatre prisonniers , dont Laurent Jacqua , en novembre 2005 .

Maintenant , c ' est " L ' envolée " ,et non plus " Parloir libre " , le vendredi de 19 h à 20 h 30 sur Fréquence Paris Plurielle - 106.3 FM . Et aussi sur Radio Libertaire " Ras - les - murs " ; le mercredi de 20 h 30 à 22 h 30 , 89.4 FM .

Si vous connaissez des gens qui sont en prison , ces deux émissions sont susceptibles de pouvoir les intéresser. Et j ' avais trouvé , parfois , une plus grande chaleur humaine chez certains de ces communistes révolutionnaires ( pas le NPA ! ) , que chez bien des " libertaires " ... bref ! et lorsque l ' on est pauvre dans notre société spectaculaire marchande techno - industrielle , que peut - on espérer ? nous avons trois possibilités . La folie , le suicide , la prison . La folie n ' est même plus reconnue comme un langage de contestation , qui est aussi contestation du langage , et ainsi les fous et les folles , de plus en plus nombreux et nombreuses , se retrouvent en prison . Quand au suicide , l ' on ne se suicide jamais , l ' on est suicidé / assassiné par des conditions de vie .

Qui sont tout , sauf des conditions de vie , justement ! les suicidés / suicidées , assassinés / assassinées de la société sont de plus en plus reconnus / reconnues comme tels / telles .

Dans les années 1970 , la Hongrie , Berlin Ouest , l ' Autriche , l ' Allemagne de l ' Est , le Danemark , la Suède , étaient toujours les pays que l ' on pouvait retrouver en tête du classement des nations où le suicide était le plus fréquent .

Dans les années 2000 , et avec l ' éclatement de certains pays , il semblerait que des nations comme la Lituanie , la Biélorussie , la Russie , le Kazakhstan , la Slovénie , la Hongrie , la Lettonie , tiennent la corde des pays où l ' on se suicide le plus . Le Japon est lui , le pays où le taux de suicide est le plus élevé chez les adolescents / adolescentes . C ' est en France , où l ' on se suicide le plus en prison , par rapport aux autres pays d ' Europe .

Pas étonnant , puisque les prisons françaises , sont des lieux où l ' on torture les gens psychologiquement , et parfois physiquement .

" Des hommes plus petits
Des rues sans fin
Des ruses revenues ,
Des haussements d ' épaules
Et le pilote nu seul à la pointe du môle "

Pierre Reverdy ( 1889 - 1960 ) , " Plupart du temps " Ed : Gallimard

Pas de quoi s ' esbaudir non plus , d ' apprendre que la principale cause de mortalité chez les jeunes gens en France , et devant les accidents de la route , soit le suicide . Mais les accidents de la route , sont aussi des suicides , c ' est évident . Suicides souvent inconscients, mais parfois " conscients " . Donc , la société spectaculaire marchande techno - industrielle à dans son train , trois compartiments , un compartiment folie , un compartiment suicide , un compartiment prison . Mais aucun compartiment pour une vie saine , épanouie , de jouissance tant physique que cérébrale .

La société spectaculaire marchande techno - industrielle est un cercueil . Nous sommes tous et toutes dans ce cercueil . Il y a simplement des cercueils pour riches et des cercueils pour pauvres . Mais c ' est toujours un cercueil . De temps en temps , l ' on a le droit à un plaisir sexuel , à une jouissance mentale , mais c ' est rare , n ' est - ce pas ? mais à condition , de respecter les lois et les moeurs de la société spectaculaire marchande techno - industrielle .

Les lois du marché qui sont les marchés de la loi , conditionnent imparablement et inéluctablement les rapports sociaux , et les rapports humains sont uniquement des rapports économiques . Car les rapports économiques déterminent les rapports humains .

Aussi ne trouverons - nous aucunement l ' humanité , nulle part , car il n ' y a d ' humanité nulle part . Pas plus qu ' il n ' y a de ce que nous osons appeler l ' amitié ou l ' amour . Qui ne sont que l ' amitié de la rivalité et l ' amour de la rivalité .

La société spectaculaire marchande techno - industrielle , n ' a pas besoin de l ' amitié ou de l ' amour , mais elle doit faire croire à ces deux chimères , pour continuer de se renforcer .

Ce sont souvent les bourgeoisies riches qui se gargarisent de ces deux notions totalement creuses . Car qui a de l ' argent a de l ' amitié d ' argent . Car qui a de l ' argent a de l ' amour d ' argent . L ' argent est un aspirateur d ' amour . L ' argent est un aspirateur d ' amitié .

Et l ' amour aspire l ' argent . L ' amitié aspire l ' argent .

Tout devra être aspiré de fond en comble , si nous voulons un monde vraiment nouveau . Nous devrons dynamiter chaque mot . Nous devrons comprendre ce que chaque mot cache derrière son déguisement . Nous devrons enfin voir la signification réelle d ' un mot , des mots.

Il nous faudra enlever le masque de toute chose , le masque de toute action , le masque de tout mot , le masque de tous les masques . Le monde de la vie , qui sera la vie du monde , sera le monde où tous les hommes seront à toutes les femmes , où toutes les femmes seront à tous les hommes , les enfants à ceux et celles qui voudront s ' en occuper .

Toutes les habitations seront les nôtres , nous serons chez nous , partout .

Il n ' y aura plus de clefs , dans un premier temps , et plus de portes , dans un second temps .

Tout sera à tout le monde , et il n ' y aura plus aucune raison , ni de tuer , ni de voler , nous ne pourrons plus que vivre , car nous n ' aurons plus peur de mourir . Je ne suis l ' employé de personne . Personne n ' est mon employeur , sera le dénominateur commun .

" Question lecture à cette époque j ' en étais resté à mes chers Pieds - Nickelés sans me douter qu ' un jour on les étudierait en Sorbonne sous la haute autorité du professeur Lacassin . Surtout on se cherchait , avec mes petits potes , des revues de gonzesses à poil pour se faire des gâteries aux gogues . "

Alphonse Boudard ( 1925 - 2000 ) " Le café du pauvre " Ed : Le livre de poche . Boudard , humoristique talentueux , selon feu G . E . Debord ( 1931 - 1994 )

A propos des prisons , je pense à feu l ' écrivain Edward Bunker ( 1933 - 2005 ) , le taulard et écrivain américain , qui écrivit " Si je devais mettre sur la balance , tout ce que j ' ai fait à la société et tout ce que celle - ci m ' a fait , je ne sais de quel côté elle se pencherait " . L ' on retrouve la trilogie , propriété , pauvreté , prison , dans toutes les incarcérations du monde .

Car toute propriété veut se protéger de la pauvreté , et toute pauvreté peut s ' attaquer à la propriété . S ' attaquer à la propriété conduit ou peut conduire à la prison .

( Voir mon article " La prison est née de la notion de propriété " ) , la prison est le synonyme de propriété , la propriété est le synonyme de prison . La pauvreté est le synonyme de prison , la prison est le synonyme de pauvreté . Il y a maintenant des prisons privées , des polices privées , des études locales pour la sécurité privée de certaines villes . Tout se privatise . L ' armée , la police , les services sociaux . Les avocats d ' affaires sont dans ce marché de la sécurité , qui est la sécurité du marché . La sécurité devient une affaire privée .

Les vigiles qui sont dans les stades , dans les boîtes de nuit , dans les clubs privés , sont des polices parallèles , souvent au contact des polices officielles .

Ce sont souvent des nostalgiques du fascisme manifeste , mais qui sont comme des poissons dans l ' eau , avec le fascisme subtil ou libéral . Ils vont s ' équiper dans les mêmes armureries et s ' entraîner dans les mêmes centres de police . Elles peuvent cependant , sécurité privée et sécurité officielle , se faire concurrence ...

Propriété , pauvreté , prison , sont les trois mamelles de la société du talon de fer .

C ' est comme le mur de l ' atlantique qui fut en fait , le mur de la collaboration , entre les entreprises françaises et l ' Allemagne nazie . Et il en fallut de la main d ' oeuvre française pour édifier les blockhaus . Le BTP français mit à contribution 15000 entreprises françaises .

La cimenterie française fut grandement sollicitée .

L ' Atlantic Wall ( 1942 - 1944 ) , aura mobilisé 290.000 travailleurs forcés ou volontaires .

" Pardonnez - moi mes amis ma troupe
Pardonnez - moi cher Public
De vous avoir parlé un peu longuement
Il y a si longtemps que je m ' étais retrouvé parmi vous
Mais il y a encore là - bas un brasier
Où l ' on abat des étoiles toutes fumantes "

Guillaume Apollinaire ( 1880 - 1918 ) " L ' enchanteur pourrissant " Ed : Gallimard . Le terme de surréalisme fut forgé par Guillaume Apollinaire dans une lettre à Paul Dermée ( 1886 - 1951 ) de Mars 1917 .

Pour la construction terminée de 8000 blockhaus . Ce mur de la collaboration , mesurait 4000 km de long , et il aura nécessité 13 millions de m3 de béton pour le construire du Danemark à Bidassoa .

La société spectaculaire marchande techno - industrielle est un mur de béton médiatique où les 64 bourgeoisies internationales collaborent entre elles , avec les polices , avec les armées , privées ou étatiques , avec les multinationales , avec les médias .

Et ce mur de béton est bien plus sournois et subtil que ne le fut le mur de la collaboration en béton , du mur de l ' Atlantique .

Mur de l ' Atlantique ou organisation Todt , Fritz Todt ( 1891 - 1942 ) , puis Albert Speer ( 1905 - 1981 ) , un mur qui ne résista finalement que quatre heures , lors du débarquement anglais et américain , ainsi que des forces alliées , du 6 Juin 1944 .

Je dissèque donc la société du talon de fer , comme le fait Hector Obalk ( né en 1960 ) , avec les tableaux de peintres célèbres . Chaque section de la société spectaculaire marchande techno - industrielle étant un tableau , dont on doit faire l ' autopsie .

" Pauvre poète qui doit élire
pour dire tout ce que ce nom comprend ,
un à peu près trop vague qui chavire
ou pire : la clôture qui défend "

Rainer Maria Rilke ( 1875 - 1926 ) " Vergers " Ed : Gallimard


Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Paraphysique et pataphysique

10 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

La pataphysique a son collège
La paraphysique s'en allège
En pataphysique, tout a été dit cent fois
En paraphysique, tout a été dit des milliers de fois
Car la paraphysique, c'est du vitriol politique
C'est de la mécanique quantique
C'est de la chimie organique
C'est de l'en-dehors philosophique
Les pataphysiciens sont des collégiens
Les paraphysiciens ne sont rien
N'importe qui, peut-être paraphysicien
La preuve, j'en suis l'un des théoriciens
Il suffit d'en avoir l'esprit
Le pataphysicien est d'une coterie
Sans la célébrité, il est sans ses mains
Il doit être légitimé par un institut
Le paraphysicien, lui, s'en fiche bien
Et, il leur montre son cul
La pataphysique est une bourgeoisie artistique
La paraphysique n'est ni bourgeoise, ni artistique
La paraphysique met les pieds dans le plat
La pataphysique respecte les hiérarchies
La paraphysique vire vite à l'anarchie
La paraphysique outrage les usages
La pataphysique est conformiste
La paraphysique jarretellise l'insolite, en soliste
Et, voici un record paraphysique
Etabli par le marcheur athlétique
Serge Brouet, à l'âge de 53 ans, entre le 28/7/1989
Et le 4/8/1989, un record du monde de marche athlétique
Non-stop, soit 775 km 808 mètres
En 7 jours, 3 heures et 55 minutes, dans la Meuse
La paraphysique est et n'est pas une gueuse
Elle est même essentiellement éclectique
Et tout à fait aristocratique


Patrice Faubert ( 2011 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Paraphysique du catastrophisme

9 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

C'est en Afrique du Sud
Que la vie est la plus rude
Des dizaines d'homicides tous les jours
Gens contre gens, chasse à courre
80 pour cent de la richesse
Pour les blancs, pour les noirs, c'est la détresse
Et pourtant, 10 pour cent
Seulement de blancs
Et des noirs contre des noirs
Et des blancs contre des blancs
Gangs, lynchages, et des bûchers
Pour les voleurs et les violeurs, les brûler
C'est la misère et la pauvreté
Et 800 personnes qui chaque année
Meurent en garde à vue, en Afrique du Sud
Pour la peau noire, tout est rude
Mais aussi 20.000 meurtres chaque année
Ainsi que 180 viols par jour, toile d'araignée
Qu'il fait bon vivre sur la planète Terre
Partout, c'est toujours différentes misères
Aux USA
Toujours les revoilà
30.000 personnes sont tuées
Par des armes à feu et ce chaque année
Avec la complicité de la puissante NRA
Et 300 millions d'armes à feu
Sont détenues par des particuliers
Pratiquement chaque citoyen est armé
Et même le fusil d'assaut semi-automatique
Tirer d'abord et discuter après, c'est frénétique
Le citoyen blanc est le portrait type
Avec des fusillades de masse, c'est le flip
Tous les ans, 5000 bourses aux armes
Ce qui représente beaucoup de futures larmes
1 arme sur 4 est achetée par une femme
Les Etats-Unis pays des drames
Comme le 14 décembre 2012
A l'école de Sandy Hook, 27 victimes
Tuer comme la pêche à la ligne
Et des tas d'autres écoles
Qui aux forcenés
Qui aux déséquilibrés
Ont payé leur obole
Mais c'est un marché
De 13 milliards de dollars et ce chaque année !
L'enfer est partout sur Terre
Comme au Liban, où tout est réactionnaire
Religions, et la fragmentation communautaire
Sunnites, chiites, druzes, chrétiens
Et le Hezbollah que l'Iran soutient
Beyrouth de toutes les déroutes
Difficile d'y retrouver une route
Difficile d'y retrouver ses petits
Et l'on dit que le désordre c'est l'anarchie !
Le Liban
Et ses 4 millions d'habitantes et habitants
Le laboratoire des guerres et des conflits
A peine plus étendu que la Corse, c'est petit
Et tous les ouvriers réfugiés de Syrie
Qui font de la concurrence aux ouvriers libanais, c'est navrant
Les religions
Sont les salades du fascisme
Comme en France, un certain catholicisme
Style " Force vie " réaction du conservatisme
Et bien tout ceci
Authentifie ma théorie
Pourtant si ignorée des 64 bourgeoisies
De tant de fanatiques
Qui sont en guerre contre d'autres fanatiques
Et bien, dans notre Anthropocène
Pour évidence, personne ne s'aime !
Comme les 16000 armes nucléaires
Non cela n'est pas une blague libertaire
Qui se promènent en avion ou en sous-marin
Certaines perdues sous la mer, c'est malin
C'est la sixième extinction massive des espèces
Espèces programmées, pourtant sans intention
Ainsi, là où il avait cent requins
Il n'y en a déjà plus qu'un
Et 10.000 fois moins
La durée de chaque espèce, à partir de maintenant !
Aussi
80 lancements de fusées
Dans le monde chaque année
A la fin de l'humanité
La tyrannie commence à se préparer
Certes les eucaryotes
Sont encore des patriotes
Environ 1.800.000 espèces décrites
Pour environ 10 millions encore inédites
Mais pour chaque hectare
De forêt tropicale en moins
C'est aussi des espèces en moins !
Cela ira plus vite qu'au Permien
Avec pourtant 96 pour cent d'espèces en moins
Et plus vite qu'au Crétacé, c'est certain
Avec environ aussi, 70 pour cent d'espèces en moins
Et même si le premier dessin
Daterait de 500.000 ans, et aurait un lien
Avec l'homme de Java, sur un fameux coquillage
Cet homme de feu ( 1858-1940 ) Eugène Dubois
Qui de nous, était plus sage
Mais la science du côté du plus fort
La science à l'humanité fait du tort
Science de la domination
Science de la tyrannie
Et le plancton qui galope
De 460 km par décennie, science salope
Lui s'annihile plus surement
Que la matière noire toujours théoriquement
Et le philologue feu ( 1892-1973 ) J.R.R. Tolkien
L'avait compris dans la symbolique des anneaux
C'est l'ère des machines, tout ce qui n'est pas beau
Et puis c'est encore l'ennui
Qui d'écrire " Le Hobbit " lui donna l'envie
Car cela est bien l'ennui
Qui fait toutes les créations aliénées
Même celles que l'on ne cesse d'admirer
L'ennui de l'angoisse
L'angoisse de l'ennui
Donc au même mouvement que l'angoisse
Sinon, il y aurait une création
Sans aucune représentation
Ce qui est au-delà de nos faibles imaginations !
Sans compter les hydrates de méthane
En énergie du futur mythomane
Des centaines de milliers de tonnes
Sous les eaux salées, le méthane ronronne
Enfer ou répit
Cela est déjà prédit
La bombe M que le capital aime
Et le mur de Kardashev, toujours fort en thème
Même pas une civilisation de type un
Et seulement en énergie, du moins
Car au niveau de l'énergie du psychisme
C'est toujours la guerre, le conflit, le fascisme
L'énergie de la civilisation artificielle
N'est que la civilisation de l'énergie artificielle
Car une vraie civilisation de toute harmonie
De toute énergie naturelle serait en anarchie !
L'énergie artificielle
Est toute punition
Est une fausse civilisation
Comme les enfants et adolescents
Qui sont emprisonnés à vie
C'est encore aux Etats-Unis
Il y en a environ deux mille six cent
Pour crimes ou vols en récidive, c'est dément
Et c'est en peine de perpétuité réelle
Selon les Etats et les lois, c'est maintenant conditionnel
Mais et paradoxalement
Pour conduire une voiture
Il faut avoir 16 ans
Pour le droit aux relations sexuelles
Il faut avoir 18 ans
Pour pouvoir boire de l'alcool
Il faut avoir 21 ans
Mais il y a encore peu
Pour les enfants, c'était la peine de mort
Jugés comme des adultes, le même sort
Majeurs ou mineurs, au même feu
En prison, viols et suicides, pour les deux
Civilisation de la punition
Civilisation de la compétition
Civilisation de l'interdiction
Car civilisation sans aucune compréhension !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

A l'époque du spectaculaire concentré et diffus ( hommage à feu Michel Noury )

4 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

( Réédition d'un article, en hommage à feu Michel Noury, anartiste peintre, qui vient donc de mourir dans la ville de Tonnerre, à l’hôpital )

( HOMMAGE A FEU ( 1948 - 4-12-2014 ) MICHEL NOURY, qui fréquenta toutes les grandes figures du mouvement libertaire français comme Maurice Laisant, René Bianco, et tant d’autres, il fut l’ancien beau-frère d’Helyette Bess, le demi-frère de René Darras, père du A de l’anarchie en 1964, et participa à de nombreuses émissions radios contre toutes les prisons. Mais il ne se remit jamais vraiment du suicide de sa compagne feu ( 1962-1997 ) Christelle Remiatte en 1997. Il fut un anarchiste très généreux, toujours prêt à rendre service, et beaucoup en profitèrent... Je l’avais rencontré à sa sortie de prison en 1984. )

C ’ était l ’ époque où l ’ on entendait des " ploum ploum tra la la , anarchie vaincra " dans les manifestations libertaires , un slogan qui déplaisait fort aux organisations anarchistes officielles , et où l ’ on pouvait entendre Aguigui Mouna faire ses discours au quartier latin...

" Je voudrais qu ’ à l ’ appui de votre opinion , vous nous citassiez quelques exemples particuliers qui nous en fissent mieux sentir la vérité . "

Niccollo Machiavelli ( 1469-1522 )

Libération , journal qui fut fondé le 3 Février 1973 , et qui parut la première fois expérimentalement le 18 avril 1973 , à titre d ’ essai , fut officiellement lancé le 22 mai 1973 . Il ne s ’ agit pas dans cet article de faire " l ’ historique " du journal fondé par ( Sartre , July , Gavi , Lallement ) et aussi de façon moins directe , par Foucault , Pierre Victor , Serge Livrozet , Jean-Claude Vernier ... Sartre ( Jean Sol Partre comme l ’ appelait feu Boris Vian ) , démissionnera le 24 mai 1974 pour raisons médicales , en fait pour des raisons politiques , et puis avant libé , " la cause du peuple " c ’ était minute en " rouge " , et le futur lili ( libéral " libertaire " Serge July lui succédera ... et lorsqu ’ apparaissent , le 16 février 1982 , les premières pages de publicité dans le journal , l ’ option sociale-démocrate est définitivement prise .

Les principes fondateurs du journal sont totalement trahis . Il s ’ avère que j ’ ai eu un copain qui a vendu le numéro expérimental de Libération le 18 avril 1973 à la gare St-lazare , j ’ étais avec lui , mais moi, j ’ y vendais des journaux anarchistes comme le " monde libertaire " qui hélas à cette époque ne reconnaissait pas encore la lutte des classes ... il faudra attendre encore quelques années pour cela . Je ne fais pas l ’ apologie ni de cette époque ni du journal Libération . Mais ce sont les petites histoires accumulées qui font la grande histoire . Donc Libé , comme l ’ on disait à l ’ époque se caractérisait surtout par ses petites annonces gratuites et ce sans la moindre censure . Ainsi , j ’ ai été l ’ un des premiers à passer des annonces dans ce journal pour des rencontres féminines et de projets de vie . Mais il fallait laisser ses coordonnées dans le journal ou bien en poste restante . Moi , après mes annonces , il y avait mon adresse , l ’ étage , et même le numéro de téléphone .

Mais il y avait également des gens dans la mouise , qui faisaient un appel à la générosité et à la solidarité et cela marchait ! on leur apportait des vivres à domicile et parfois se nouaient des amitiés . La gare St-Lazare , cela a été l ’ époque des bagarres physiques entre les vendeurs/vendeuses des journaux d ’ extrême droite et d ’ extrême gauche , j ’ ai moi-même souvent été attaqué par les nervis de l ’ Action Française aux cris de A MORT . Les jeunes cons qui nous prennent pour des vieux cons ne peuvent plus imaginer cette époque du début des années 1970 où si tout n ’ était pas rose , nous avions notre Libé et ses annonces gratuites ( dont certaines annonces gratuites de cul , feraient rougir les petits jeunes d’aujourd’hui ... et même les vieux ! ) . Beaucoup préféraient s ’ acheter Libé et un paquet de gauloises bleues de préférence à toute autre chose .

C ’ était l ’ époque ( sans nostalgie aucune ) où l ’ extrême gauche , les anarchistes et les conseillistes , réunissaient 15000 personnes à eux seuls dans la moindre manifestation anti-fasciste ...avec une ligue communiste qui dénonçait en ce temps là , l ’ électoralisme et le parlementarisme . C ’ était avant qu ’ elle ne devienne la LCR en 1974 . Rappelons nous que Krivine a écrit le livre " La farce électorale " en 1969 . De nos jours , feu la ligue communiste qui allait physiquement à l ’ affrontement avec les fascistes serait considérée comme " anarcho-autonome " , ultra violente et elle serait interdite . D ’ ailleurs , pas mal d ’ anarchistes à l ’ époque allaient avec la ligue pour pouvoir ( moi-même ) se friter dans de bons rapports de force avec ordre nouveau ( successeur d ’ Occident ) , et c ’ est lors d ’ affrontements avec ordre nouveau que Raymond Marcellin ( ministre de l ’ intérieur en 1973 ) décide de dissoudre la ligue communiste le 23 juin 1973 , qui après une courte transition refondatrice deviendra la LCR en 1974 . De nos jours , la ligue " communiste révolutionnaire " n ’ est même plus " trotskiste " , il s ’ agit d ’ une organisation réformiste proche de la sociale-démocratie .

Il faut aussi se souvenir qu ’ en Janvier 1975 , un certain- Bernard Henry-Lévy avec Michel Butel lance le quotidien " L ’ imprévu " , qui cessa toute activité après onze numéros pour cause officielle de non succès du quotidien . En fait super minus , déjà à l ’ époque , était un fils à papa et un fils de milliardaire , et la fin du journal prévisible , fut un caprice d ’ enfant gâté qui a mal tourné . Il se trouve qu ’ à l ’ époque , mon ex-beau frère ( Gérard Michel ) travaillait pour le quotidien " L ’ imprévu " , ( ex-beau frère qui est aujourd’hui PDG de l ’ Elysée Montmartre à Paris ) en qualité de coursier en camionnette pour ce quotidien . Et comme je l ’ accompagnais parfois dans ses tournées , j ’ ai vu le fonctionnement de ce journal de près ... et donc , un " beau " matin , tout le monde fut licencié par ce BHL sans la moindre explication . Et mon beau frère à cette époque lui dit d ’ ailleurs sa façon de penser , ce qui déplut beaucoup à ce monsieur .

C ’ était aussi l ’ époque du A cerclé de l ’ anarchie , qui fut conceptualisé par le demi-frère de mon ami Michel Noury ( anartiste peintre , qui fit de la prison , pour lutte armée ) feu René Darras ( 1927-1973 ) , auteur d ’ un fameux article " Blouson noir , mon camarade " donc concepteur du A cerclé avec Thomas Ibanez en 1964 . René Darras ( compagnon à cette époque d ’ Helyette Bess ) . Tous deux ( René et Thomas ) étaient au groupe " Jeunes libertaires " ( ne pas confondre Michel Noury mon ami , avec le peintre séparatiste nantais , Michel Noury ) . Pour mémoire , René Darras considérait le suicide comme l ’ acte le plus con qui soit . Et le A cerclé de l ’ anarchie commence vraiment à apparaitre dès le début des années 1970 , et j ’ y ai grandement participé . Par exemple en bombage sur les écoles avec des " ECOLE = PRISON " , avec un beau A cerclé en dessous , etc ... etc...

" L ’ ensemble des connaissances qui continue de se développer actuellement comme pensée du spectacle doit justifier une société sans justifications , et se constituer en science générale de la fausse conscience . Elle est entièrement conditionnée par le fait qu ’ elle ne peut ni ne veut penser sa propre base matérielle dans le système spectaculaire ."

Guy Ernest Debord ( 1931-1994 )

Patrice Faubert ( 2010/2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Paraphysique de l'argent

3 Décembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

Avec la paraffine qui conserve tout
1908 serait la date de l'origine du SIDA
Bien avant 1950/1960/1982, voilà
Car du colonialisme c'est la roue
Français, Belge, et c'est Kinshasa
Pour une pandémie mondiale sur les bras
De l'animal à l'homme, cette zoonose
Aucune préférence sexuelle, le virus ose
Et toutes les infections opportunistes
De ce virus si colonialiste
D'abord la maladie du sommeil
Et la syphilis qui toujours veille
C'est encore de l'histoire coloniale
Cameroun, Congo, l'on y déposait ses malles
Et puis plus tard, au total
40 millions de mortes et de morts
Et des millions d'infectés, comme un sort
La pauvreté toujours en premier
Pour la richesse, des cobayes à utiliser
D'autres pandémies sont à venir
Du capital c'est le seul avenir
Les pauvres payent plus
Les riches payent moins
Cela coûte cher d'être pauvre
Le pas cher coûte plus
Les riches payent moins
Le cher coûte moins
Pour toutes choses
En toutes choses
Pandémie de l'argent
L'argent de la pandémie
Aux pauvres
On jette des cailloux
Par la misère, on les tue
Aux riches
On lèche le cul
On se jette à leurs cous
Le communisme pour les riches
Le capitalisme pour les pauvres
Même les tatouages à la mode
De nouveaux rites, anciens, nouveaux codes
Mais tout est départi de son contexte
Le capital en fait un autre texte
Car après tout, tout s'achète
Pour le commerce, c'est toujours la fête
Ainsi, un français sur dix, serait tatoué
Plus dans la richesse que dans la pauvreté
Cela n'est pas donné, il faut payer !
C'est donc l'argent qui nous danse
L'argent de toutes les confidences
L'argent qui nous met en transe
C'est l'argent qui nous organise
C'est l'argent qui nous divise
Si nous allions en toute nudité
Si c'était toujours l'été
Les hiérarchies ne seraient plus les mêmes
La beauté plastique serait le principal thème
La nudité ne peut rien baratiner
L'argent ne peut rien en dissimuler
Mais l'argent a tout piégé
Et dans tout l'alphabet a su s'infiltrer !
De l'argent
Pour bien manger
De l'argent
Pour bien se vêtir
De l'argent pour bien dormir
De l'argent pour bien copuler
De l'argent
Pour plaire aux dames
De l'argent
Pour acheter de la came
L'argent du pouvoir
Pouvoir de l'argent
Avec l'argent tu es tout
Sans argent tu n'es rien
Ainsi
Les riches avec les riches
Les pauvres avec les pauvres
Les patrons avec les patronnes
Les barons avec les baronnes
Les ouvriers avec les ouvrières
Les caissiers avec les caissières
Selon sa bourse
La vie fait ses courses
Il faut être dans la ligne
Rester à sa place sur le ring
Ainsi
Le militantisme stade suprême de l'aliénation
Ainsi
La religion stade suprême de l'aliénation
Ainsi
L'idéologie stade suprême de l'aliénation
Ainsi
Le couple stade suprême de l'aliénation
Ainsi
La croyance stade suprême de l'aliénation
Ainsi
Avoir des enfants ou des animaux
Stade suprême de l'aliénation
Finalement
Rien et tout est politique
Surtout la vérité qui est toujours politique
La vérité
Dérange toutes les organisations
Tous les partis, toutes les affiliations
Personne n'en veut vraiment, elle est la révolution !
L'argent fait et défait les couples
L'argent est dogmatique, pas souple
Nos amours c'est l'argent
Nos amitiés c'est l'argent
Nos vies c'est l'argent
A 20 ans, à 40 ans, ou comme mézigue, à bientôt 64 ans
Ce que nous mangeons c'est l'argent
Ce que nous portons c'est l'argent
Ce que nous pensons c'est l'argent
Comme tous les bruits artificiels
Presque plus aucun bruit naturel
L'argent du bruit, bruit de l'argent
Tu fais ceci
Cela vaut tant
Tu fais cela
Cela vaut tant
Dis-moi combien d'argent tu as
Je te dirais qui tu rencontreras !
De l'argent
Chaque être humain est l'impétrant
L'argent est notre dieu omnipotent
L'argent notre sang notre omniprésent
Argent de la vie, vie de l'argent
L'argent vit nos vies
L'argent fausse nos envies
Riches ou pauvres
L'argent nous possède
Riches ou pauvres
L'argent nous malmène
Avec l'argent, tu vaux tant
Sans argent, tu ne vaux rien
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
Est une centrale d'achats, bien réelle
Pour moi, pour toi, pour ils, pour elles
Tout y a un prix
Pour chaque mâle et chaque femelle
Prix pas affiché, par hypocrisie
Où tout est faussement rebelle !
Si tu gagnes tant par mois
De ton salaire, tu n'as que le choix
Si tu es chômeur, précaire, sans emploi
Tu n'auras que les restes, c'est la loi
Voici de l'écriture automatique
Surannée, mais caustique et forcément cynique
Il y aurait pourtant de quoi se révolter
Toutes les députations, vouloir les annihiler
Toutes les crapules politiciennes, vouloir les cracher
Mais non, et en vérité
Vous rêvez de les remplacer !
Et ce que nous appelons la sécurité
Psychologiquement, matériellement, économiquement
Sexuellement, affectivement, socialement
Est la quintessence de la totale insécurité
Là où il n'y a aucune liberté
Il ne peut y avoir la moindre sécurité
Là où règne la pensée séparée
Il ne peut y avoir la moindre sécurité
Telle est notre société
Telle est notre vérité !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Ne pas ( Votez pour moi )

29 Novembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

Vive la pilule
Pour les hommes et les femmes
Vive l'avortement
Avec ou sans l'outrage
Vive le chômage
Remboursé à cent pour cent
Et peu importe les dates
Qui sont dans nos pattes
J'écris, je fais caca
Je fais caca, j'écris
Peu importe les dates
Qui sont dans mes cartes
J'écris toujours pareil
Car, c'est toujours le même sommeil
Car, c'est toujours le même soleil
( 1970, 1974, 1982, 1998, 2011 )
Etc... etc... etc... etc...
Non au nucléaire
Non aux rayons électromagnétiques
Qui nous bouffent comme des tiques
Qui nous cancérisent à la trique
Des saloperie à la radio-activité électronique
Non aux nanoparticules
Qui déambulent dans nos cellules
Vive l'euthanasie
Quand elle est consentie
Et non pas, le 17 octobre 1961
Quand la police de France, c'est pas rien
Assassina des centaines d'algériens
Arrêta des milliers d'algériens
Frappés, humiliés, méprisés, torturés
C'était l'ère de Papon
C'était l'air du con
Vive la pilule
Pour les hommes et les femmes
Vive l'avortement
Avec ou sans l'outrage
Vive le chômage
Remboursé à cent pour cent
Vive l'euthanasie
Quand elle est consentie

Patrice Faubert ( 1970, 1974, 1982, 1998, 2011 ) puète, pouète, peuète, paraphysien

Le fascisme du monde

28 Novembre 2014 , Rédigé par Patrice Faubert

Et tous les dix ans
La menstruation gagne un an
C'est le contraire pour la durée de l'allaitement
A l'âge de pierre, c'était six ans
De nos jours, c'est environ quelques semaines
Pourtant, rien ne vaut le sein en bouche
Voilà ce que l'on aime
Si émouvant quand on le touche
800 millilitres de lait par jour
A boire, aux seins, je fais la cour
Progestérone, prolactine
Ocytocine, dopamine
Les hormones mettent en relation
Et dans chaque corps, une transformation
Mais le lait des femmes
Est aussi pollué que le reste
Dont nous portons les vestes
Et notre société nucléaire
Qui à chaque seconde impulse des cancers
1 sur 4 pour la prostate, chez l'homme
1 sur 8 pour les seins, pour les femmes
Et dès 1867, avec Nestlé, le lait en poudre
De l'artificiel, c'est le coup de foudre
Comme les seins de substitution
Pas aussi beaux que les vrais nichons
Ce fut d'abord, avant toute utilisation
Pour les dames des cabarets, le striptease, la prostitution
Puis après, une grande généralisation !
C'est déjà l'être humain augmenté
C'est surtout, ici, l'être humain modifié
Comme le code du travail
Dès 1910, et vaille que vaille
Qui de 3 pour cent s'amplifie chaque année
Mais pas toujours à l'avantage des 17 millions de salariés
Du moins pour la France, mais dans un monde unifié
Dans tous les pays, cela doit y ressembler
En France, dès 1906, un ministère du travail
Pour contrer, un syndicalisme qui déraille
Il fallait, pour le capital, tout mettre sur de bons rails !
Terricide, écocide, animalcide
De tout gâcher, l'humanité est avide
Où les plus belles idées
Sont déformées, récupérées, dévoyées
Comme feu ( 1897-1957 ) le psychanalyste révolutionnaire Wilhelm Reich
Une théorie mal comprise, qui devient pratique réactionnaire
Certes, de nos jours aussi, mais cela ne date pas d'hier
Et toujours et encore, des psychopathes ou des pédophiles
Qui savent instrumentaliser, pour violer à la file
Comme ( né en 1937 ) Léonide Kameneff, ce faussaire
Qui mit la vie de tant d'enfants, à l'envers
Car chaque époque de la vie
A des rejets et des envies
Et tout ce qui force la nature
Se salit dans l'immonde et l'ordure !
Et la pensée réactionnaire
Se goinfre de tels faits divers
Sans jamais faire la part des choses
Dans son panier, des épines, aucune rose
Car le viol n'est pas de la sexualité
Le viol est son contraire, il est une monstruosité !
Certes
Dans la nature, la sexualité est omniprésente
Comme la fleur, organe sexuel de la plante
Certes
Selon les époques, les lois sont changeantes
Et par rapport à la sexualité, souvent démentes !
Selon les pays, selon les époques
Le pervers ou le toléré, c'est très équivoque
Comme les mères
Qui masturbaient ou masturbent, pervers ou pas pervers
Leurs bambins, pour qu'ils s'endorment
Pour les apaiser, qu'ils gardent la forme
C'est selon les époques, selon les pays
Pervers ou permis
Ou plus simplement, tabou dont on fait fi
Il suffit de lire des livres de sexologie
La frontière est mince entre le permis et l'interdit
Mais dès qu'il y a contrainte, c'est forcément une tragédie
De quoi avoir le mal de mer, cette naupathie !
Pulsions de l'apprentissage
Apprentissage des pulsions
Et nos OGM et pesticides
A l'humanité, aux animaux, si génocide
Nous sommes les tricots
De la multinationale Monsanto
Organismes génétiquement modifiés
Pour une humanité déjà génétiquement déviée
Comme le 13 décembre 2013
Le viol, par des particules, à Paris
6 millions de particules très fines par litre d'air
Au lieu des 200.000 habituelles par litre d'air
Vivre à Paris devrait faire peur
Au Congo, ce sont les militaires violeurs
Particules humaines qui sèment la terreur
Avec le seul refuge hôpital de Panzi
Et le chirurgien ( né en 1955 ) Denis Mukwege, dans l'effroi infini !
Pourtant tout est si récent
Et si ancien que rien ne change vraiment
Comme sur les quelques grottes ornées
Du moins, celles que l'on a pu retrouver
Cervidés, cheval, bison, aurochs, en priorité
Le descendant de l'aurochs vite domestiqué
Déjà il y a 8500 années
Et sa force de travail utilisé il y a 4000 années
Le Bos primigenius n'était plus seulement bon à manger !
Tout le reste est souvent inventé
A l'ignorance il ne faut pas se fier
Chaque être humain doit tout vérifier
Tout fait, pour établir sa véracité
Sinon, c'est la rumeur
Toujours répétée par des menteuses et des menteurs
Comme pour l'écrivain, feu ( 1909-1996 ) Léo Malet
Que l'on croyait anarchiste, tout le monde se trompait
De l'engrenage du quiproquo
Il disait pourtant que cela était faux
Pour moi, qui l'avait entièrement lu
Nestor Burma et autres livres moins connus
Cela ne faisait aucun doute
Il était devenu un homme de droite, en avant toute
Ancien compagnon des surréalistes, proche des révolutionnaires
Mais subtile peut-être la pensée réactionnaire
J'aimais, nonobstant, le lire, et l'écrire me coûte
Même pas, de sa part, une palinodie
Il ne fut jamais proche que de Trotski, pas de l'anarchie !
Pour dire que nous parlons sans savoir
De tout et de rien, des clichés, des on-dit
Rarement la vérité, souvent des erreurs ou des calomnies
Et ce sans cesse, du matin au soir
Tu l'as lu ? non !
Tu l'as connu ? non !
Tu l'as vu ? non !
Tu l'as entendu ? non !
Et quand bien même
C'est l'apparence qui fait que l'on aime
Ce qu'est vraiment un être humain
Personne ne le sait surtout si c'est un malin
Tout est comme une rumeur
Dont on ressasse le malheur ou le bonheur
Personne ne connaît vraiment personne
Que la réputation soit mauvaise ou bonne !
Ainsi, voici l'ère des feuilletons télévisés participatifs
Pour se défouler dans le fictif
De ce qui pourrait être, si
Quand le spectacle s'empare de l'uchronie
La tyrannie ou les émeutes, c'est exclusif
Sans la tyrannie, cela serait l'anarchie
Et déjà, les polices du monde sont prêtes
Tous les fascismes, elles acceptent
Elles ont tous les droits
Elles sont la loi
Droit de tuer sans sommation
De mettre le contestataire en prison
Comme le jeune ( 23 ans ) Enguerrand Delanous
Qui prit un an de prison ferme, c'est fou
Pour un jet de fumigène lors d'une manifestation
Pourtant un simple geste d'exaspération
C'était le 22 février 2014, à Nantes
Contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
La répression de plus en plus démente
Comme les premières cellules cultivées in vitro
En douce, de feu ( 1920-1951 ) Henrietta Lacks, HeLa
Ce fut le départ, tout s'en suivra
Je dois écrire entre les lignes
Accessible à la compréhension la plus maligne
Le fascisme est chez lui partout
Sous d'autres formes, c'est tout !
Et dans le même temps et paradoxalement
Pour que personne ne s'y retrouve vraiment
Pour que tous et toutes se sentent impuissants
Avec la thérapie génique
De la révolution informatique
La mémoire artificielle bientôt au septième ciel
Les cancers deviendront des maladies chroniques
Et tous, ils seront maîtrisés, sans aucun hic
Ou si, justement, puisque au moins 85 pour cent
Sont des créations de l'environnement
Cela peut casser l'ADN irrémédiablement !
La médecine du data mining
Alors que vivre c'est monter sur un ring
Il faudrait la jungle de Birmanie
Pour les tigres et autres, dernier grand espace de vie
Comme pour les humains, un endroit vierge de toute corruption
Pour pouvoir vivre l'anarchie, pour vivre la révolution !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>